Esport - Lol - Esport - League of Legends : EDG écarte Gen.G et rejoint DAMWON en finale des Worlds

·5 min de lecture

À l'issue d'un match spectaculaire, les Chinois d'Edward Gaming a pris le meilleur sur les Sud-coréens de Gen.G (3-2), dimanche, pour rejoindre DAMWON en finale des Mondiaux de League of Legends. C'était la finale annoncée avant le début de la compétition : elle aura bien lieu. Samedi prochain, les champions de Corée du Sud, DAMWON, tenants du titre, affronteront les champions de Chine, Edward Gaming, en finale des Mondiaux de League of Legends. En demi-finale, ce dimanche en Islande, ces derniers ont souffert face à Gen.G, mais ont fini par s'imposer au bout d'un match haletant (3-2), en s'adaptant mieux aux faiblesses de leurs adversaires.

Plein de rebondissements, ce match n'a toutefois pas atteint, comme attendu, le niveau de la demi-finale de la veille entre T1 et DAMWON. Mais EDG a su prendre le meilleur, en étant plus constant sur la durée. Le champion chinois a d'abord fait régner sa loi dans une première partie chaotique, où les deux équipes se sont rendues coup pour coup pendant plus d'une demi-heure, avant qu'une bonne utilisation des téléportations ne fasse pencher la balance en faveur des vainqueurs du jour. Deux balles de match effacées La réponse ne s'est pas faite attendre : porté par un Kim « Clid » Tae-min extrêmement offensif et impressionnant mécaniquement sur son Lee Sin, Gen.G s'est bien repris pour égaliser dans la deuxième partie. Sur leur lancée, les Coréens ont alors largement pris les devants dans la troisième manche, avant de se prendre un peu les pieds dans le tapis. Ils s'en sont finalement remis à une inspiration brillante de Kim « Rascal » Kwang-hee pour s'offrir une balle de match, après un thriller de 40 minutes. lire aussi ShowMaker : « La seule équipe qui pourrait nous inquiéter, c'est EDG » Mais une mauvaise escarmouche au début de la quatrième manche, bien exploitée par EDG, a vite douché leurs espoirs et ramené les deux équipes à égalité. Ayant mieux su adapter leurs compositions au fur et à mesure du match, les Chinois ont ensuite asphyxié leurs adversaires dans la partie décisive. Jouant autour de leur midlaner sud-coréen Lee « Scout » Ye-chan, ils ont fini par s'imposer, sur le même score que lors de leur quart de finale face à RNG (3-2). Pas de quatrième finale pour Ruler Pour Park « Ruler » Jae-hyuk, visage emblématique de Gen.G, qui visait en Islande une troisième finale mondiale, quatre ans après son unique sacre, la déception est immense, à la hauteur de la joie d'EDG. Longtemps maudite aux Worlds, éliminée à quatre reprises au stade des quarts de finale (2014, 2015, 2016 et 2018), la structure chinoise s'est offerte la plus éclatante des revanches cette année, en atteignant la finale, même si elle n'a pas vraiment transcendé.

L'ultime match de la compétition opposera donc les champions des deux meilleures régions du monde. Mais ce mois de compétition aura dessiné un clair rapport de force : DAMWON, tenant du titre et en grande forme, partira largement favori. Pour se rassurer, EDG pourra se rapporter à une interview de son futur adversaire, Su « ShowMaker » Heo, qui déclarait il y a dix jours : « La seule équipe qui pourrait nous inquiéter, c'est EDG. » Au vu de ces demi-finales, pas sûr que l'affirmation tienne encore. Les réactions Ju « oDin » Yeong-dal, coach de Gen.G : « Le plus gros problème dans cette série, ça a été les drafts (les compositions d'équipe), la stratégie. Le défaite est pour moi. [...] Toute l'année, j'ai pensé que ce serait ma dernière saison avec Gen.G Les joueurs ont été incroyables, ils ont beaucoup progressé. Je suis très déçu de ne pas avoir été au niveau. » Gwak « BDD » Bo-seong, midlaner de Gen.G : Je ne me suis jamais dit qu'ils (EDG) étaient très forts sur les précédents matchs, en les regardant jouer. L'une des principales différences avec nous aujourd'hui, c'est qu'ils ont joué sans peur. [...] Scout joue vraiment très proprement, il a fait un boulot fantastique. » Park « Viper » Do-hyeon, carry AD d'EDG : « Cette année, je me suis concentré sur les points où je devais m'améliorer et j'avais vraiment faim de succès. C'est cette envie qui m'a porté. [...] En 2020, j'ai appris qu'il fallait être fort et stable mentalement. L'an passé, j'étais moins bien psychologiquement et ça m'a causé des problèmes en jeu. Quand j'ai commencé comme joueur professionnel, je ne pensais pas que la santé mentale serait aussi importante. » Lee « Scout » Ye-chan, midlaner d'EDG : « Depuis 2016, l'année où j'ai rejoint EDG, j'ai beaucoup progressé. J'ai gagné plein d'expérience sur mes précédents Mondiaux. Et, finalement, cette année, j'arrive à accéder au dernier stade de la compétition. Je suis vraiment heureux et j'espère pouvoir livrer une belle performance sous les yeux du monde entier. [...] En arrivant aux Worlds, cette année j'espérais affronter Showmaker (le midlaner de DAMWON). Je suis super content de pouvoir jouer contre lui. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles