Esport - LoL - Esport - League of Legends : Fnatic écrase Rogue et jouera la finale du LEC

·4 min de lecture

Fnatic n'a laissé aucune chance à Rogue en demi-finales du Championnat d'Europe de League of Legends ce samedi soir (3-0). L'équipe du Français Adam « Adam » Maanane affrontera MAD Lions en finale, dimanche (dès 17 heures). Il n'y a pas vraiment eu de match ce samedi soir, en demi-finales du segment d'été du championnat d'Europe de League of Legends (le LEC). Mené par l'excellent Yasin « Nisqy » Dinçer notamment (le midlaner belge de l'équipe), Fnatic a facilement battu (3-0) un Rogue méconnaissable depuis quelques semaines. L'équipe du rookie français Adam « Adam » Maanane, au parcours toujours plus impressionnant, défiera MAD Lions en finale dimanche soir (17 heures). lire aussi Esport - League of Legends - Adam (Fnatic) : « Je sais que j'ai un parcours assez fou » Dans une rencontre entre deux formations aux trajectoires complètement différentes ces dernières semaines - le jeu de Rogue, premier du classement du LEC à l'issue de la saison régulière, s'est effrité ; Fnatic monte en puissance et l'avait déjà montré contre G2 le week-end précédent - Fnatic a attrapé son adversaire à la gorge et ne l'a pas lâché.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Si la deuxième manche a été relativement accrochée, Adam et ses coéquipiers ont été globalement beaucoup plus proactifs, remuants sur la carte, et ont pris Rogue, l'une des meilleures équipes lors des phases « d'early game » en Europe il y a encore quelques semaines, à leur jeu. Avec un déchet beaucoup plus anecdotique que contre Misfits ou G2 lors des tours précédents (son défaut en mid-game, qui lui a coûté des victoires), Fnatic a déroulé et s'est logiquement qualifié. Le club sept fois vainqueur du LEC entre 2013 et 2018 a sincèrement impressionné. Une opposition ouverte Contre MAD Lions dimanche, la formation européenne la plus solide du moment, les choses semblent tout de même assez ouvertes. L'équipe championne d'Europe en titre a encore quelques lacunes dans ses entames de parties et pourrait y subir l'agressivité de Fnatic. Individuellement, l'écart devrait cependant être beaucoup plus réduit que ce samedi entre les deux derniers prétendants au sacre. « Les joueurs de MAD Lions pourront peut-être beaucoup mieux répondre à nos actions offensives », glissait d'ailleurs un Nisqy surpris par le manque d'adversité de Rogue, en interview d'après-match. lire aussi Esport - League of Legends - Armut : « Nous penserons aux Worlds une fois le LEC terminé » Ce dernier visera un premier titre en Europe, après s'être imposé en Amérique du Nord au printemps 2020. Adam cherchera à continuer sa razzia cette année. Champion de France et vainqueur des European Masters - la deuxième division européenne - avec la Karmine Corp avant d'être transféré chez Fnatic, il disputera une finale de LEC trois mois seulement après son arrivée.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Du côté de Rogue, cette défaite envoie l'équipe de l'autre Français qui disputera les Mondiaux, Steven « Hans sama » Liv, au tour préliminaire de la compétition. Elle aura quelques semaines pour s'y préparer et corriger ses soucis. Emil « Larssen » Larsson paraît notamment très loin de son niveau sur la midlane. Le Suédois avait d'ailleurs le visage très fermé à l'issue de sa demi-finale. Le titre de MVP du segment de printemps attribué à Kacper « Inspired » Sloma, le jungler de Rogue, ne suffira évidemment pas à compenser la déception du jour. DAMWON titré, FPX et le PSG aux Worlds D'autres rendez-vous importants avaient lieu ce samedi soir sur la scène compétitive de League of Legends : DAMWON a d'abord conservé son titre national en Corée du Sud en battant T1 en finale (3-1). Les champions du monde en 2020 défendront leur bien cet automne avec un statut de tête de série. Leurs prédécesseurs, les Chinois de FPX, ont eux validé leur ticket pour les Worlds tout comme le Paris Saint-Germain. Associé à Talon à Hong Kong, le club de la capitale disputera à nouveau la compétition suprême.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles