Esport - LoL - Esport - League of Legends : Vitality change tout

·5 min de lecture

Coach, joueurs, staff, projet : seul club français à évoluer en LEC - l'élite européenne - Vitality a décidé de changer beaucoup de choses sur League of Legends à la mi-saison. Vitality a dévoilé ce mercredi soir ses plans pour le segment d'été de ses deux équipes League of Legends, en LEC (l'élite européenne) et LFL (le championnat de France). Après trois splits difficiles (10e, 9e, 10e en LEC), le club tricolore a décidé de prendre un virage à 180 degrés pour démarrer un nouveau projet, radicalement différent du précédent.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Selfmade, nouvelle star de Vitality En LEC, trois joueurs et le coach sont ainsi remplacés. Sur la toplane le Français Enzo « Salut A Tous » Gonzalez, excellent en ligue allemande avec BIG, au potentiel certain et très suivi lors de ce mercato, prend la place de Mathias « Szygenda » Jensen. Jugé trop tendre après un segment de printemps difficile, celui-ci évoluera en LFL. Sur la midlane, Aljosa « Milica » Kovandzic n'a pas répondu aux attentes. Adam « LIDER » Ilyasov, issu du championnat allemand lui aussi (mais il a joué en LEC en 2019, avec Misfits), joueur talentueux, agressif mais monostyle, lui succède. Le Norvégien arrive « en duo », accompagné d'un gros nom de la scène européenne : Oskar « Selfmade » Boderek. Jungler de Fnatic jusqu'au printemps, l'un des meilleurs du monde en 2020, il a été relégué sur le banc par l'arrivée du Tricolore Adam « Adam » Maanane et le changement de poste de Gabriël « Bwipo » Rau, avant d'être transféré chez Vitality.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

L'arrivée de Selfmade (qui remplace un Français, Duncan « Skeanz » Marquet), au salaire important mais vraie star de la ligue, est un gros coup. C'est également un pari : aux côtés de Lider et Jus « Crownshot » Marusic, déjà présent dans l'effectif, ce trio de « cool kids » est réputé pour être assez difficile à manoeuvrer. D'où le nouveau surnom de cette équipe excitante sur le papier pour un style de jeu qu'on devine agressif : « V for Villains », probablement capable du meilleur comme du pire. Hadrien « Duke » Forestier, coach de l'équipe depuis début 2020, a lui quitté Vitality. En charge de la B au printemps Mateusz « Tasz » Borkowski a pris sa place à la tête de cette formation nouvelle. Louis-Victor « Mephisto » Legendre restera l'entraîneur adjoint. Le staff a également été densifié pour répondre aux exigences du haut niveau, dans des infrastructures toutes neuves à Berlin.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Une feuille blanche Avant de trancher en faveur de cet effectif, plusieurs autres scénarios ont été envisagés du côté de Vitality. Autour de la midlane essentiellement : Dimitri « Diplex » Ponomarev, qui reste finalement dans l'équipe B, perçu comme un futur grand, a été considéré. Loic « Toucouille » Dubois, MVP du championnat de France au printemps avec GameWard, approché et testé. Mais le club à l'abeille a préféré miser sur le duo Selfmade-Lider, désiré par le staff et vu comme une opportunité de retrouver les play-offs, mais aussi de tirer un trait sur un projet qui battait de l'aile depuis 18 mois. Tourné vers la jeunesse et la formation, celui-ci n'a jamais pris. La faute à une succession de mauvais choix et d'errements - à tous les niveaux, mais assumés par Fabien « Neo » Devide en conférence de presse (voir encadré) - dès la fin d'année 2019, qui ont collé à Vitality une réputation de « briseur de talents ». Si la formule est exagérée, les erreurs commises (obtention tardive de visas, staff trop réduit, équipes mal construites...) ont eu une influence négative sur le développement de plusieurs éléments.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Même s'il jouera en LFL, Skeanz a ainsi mal vécu le fait d'avoir été baladé d'une formation à l'autre sans réelle stabilité depuis début 2020 et il y a aujourd'hui un sentiment de gâchis autour de certains joueurs ou du départ de Duke. Le fait que Vitality compte parfois trois prétendants par poste pour deux équipes est un autre symptôme de ces errances. Il était donc sans doute temps de repartir de zéro. Si un virage avait déjà été envisagé lors de la dernière intersaison, ce nouveau chapitre qui s'ouvre inclut des joueurs expérimentés autour de jeunes talents et paraît plutôt cohérent - malgré le pari évident qu'il représente - après une année et demie compliquée. L'effectif du LEC attire déjà des regards curieux et celui de LFL est taillé pour le titre. Vitality, qui a connu les Mondiaux en 2018, est armé pour se remettre dans le droit chemin. Il faut désormais que les choses prennent sur le terrain. Neo (cofondateur de Vitality) : « On a fait des mauvais choix » « On a commis beaucoup d'erreurs collectives. On a fait des mauvais choix qui n'auraient jamais dû arriver. C'est notre responsabilité, ça a détruit des talents. [...] C'était important de casser la spirale, de repartir sur une feuille blanche. Je n'ai jamais connu une mi-saison aussi complexe. Ce projet colle plus à notre adn. On aime la bagarre, des sensations que j'ai retrouvées chez la Karmine Corp et pas chez nous récemment. [...] Quand tu fais 10e, 9e, 10e, même avec des bons joueurs, tu dois faire des pas en avant, des choix. Il faut avancer. Un joueur comme Selfmade a l'expérience, la grinta pour nous amener plus haut. On va vibrer. [...] L'objectif, c'est de retrouver les play-offs. Mais on veut y aller pas à pas, en construisant quelque chose. » Les effctifs de Vitality sur League of Legends : LEC (début le 11 juin) Enzo « Salut A Tous » Gonzalez (top, France)
Oskar « Selfmade » Boderek (jungle, Pologne)
Adam « LIDER » Ilyasov (mid, Norvège)
Jus « Crownshot » Marusic (adc, Slovénie)
Labros « Labrov » Papoutsakis (support, Grèce) LFL (début le 8 juin) Mathias « Szygenda » Jensen (top, Danemark)
Duncan « Skeanz » Marquet (jungle, France)
Dimitri « Diplex » Ponomarev (mid, Allemagne)
Ludvig « SMILEY » Erik Hugo Granquist (adc, Suède)
Morgan « HustlinbeasT » Granberg (support, Suède)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles