esport - LoL - Esport - League of Legends : les réactions des joueurs de G2 Esports et FunPlus Phoenix après la finale

L'Equipe.fr
L’Equipe

FunPlus Phoenix s'est imposé dimanche face à G2 Esports en finale des Mondiaux de League of Legends. Une partition parfaitement jouée pour les Chinois, une défaite synonyme d'espoir pour le futur pour les Européens. Florilège des réactions des deux équipes. Sacrés champions du monde face à G2 Esports (3-0), FunPlus Phoenix a impressionné par sa puissance, sa méthodologie et son engagement en finale. Une victoire méritée et prévue selon Kim « Doinb » Tae-sang, le midlaner de l'équipe chinoise : « Nous avions prédit une victoire 3-1 mais nous avons été un peu défaitistes (rires). Mon équipe a très bien joué mais nous nous attendions un peu à ce que cela se passe comme ça, nous avions gagné la majorité des scrims (entraînements) contre G2. Si je pouvais contacter le Doinb du début de l'année, qui voulait prendre sa retraite et tout arrêter, je lui dirais de ne pas abandonner, de tout donner. »

« Ma femme était très inquiète quant à ma condition physique avant le début des Worlds, poursuit le Coréen. Je ne voulais pas jouer trop en retrait, ce n'est pas dans ma façon de faire. Même si je ne rentre pas souvent à la maison et que mon emploi du temps est surchargé, je voulais lui dire que je suis désolé de ne pas être souvent disponible. » FunPlus Phoenix écrase G2 Esports et remporte le titre mondial Lin « Lwx » Wei-Xiang, l'ad carry de la formation championne du monde, n'est pas mort une seule fois dans cette finale. Il tient à souligner la performance de leur coach : « Nous avons eu de meilleures drafts, mieux joués les premières minutes de chaque partie et cela nous a facilité la tâche. Beaucoup ont dit qu'on allait prendre 3-0 de G2 mais finalement, nous les avons battus sur ce score-là. »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

S'ils ne savent pas tous quels skins ils vont choisir, certains joueurs chinois ont déjà leur petite idée : « Je vais prendre Lee Sin, déclare Gao « Tian » Tian-Lang. Pour moi, ce sera Thresh, lance Liu « Crisp » Qing-Song. J'hésite encore entre Vayne et Kai'sa, explique Lwx. Gangplank, Gangplank et Gangplank, assène Kim « GimGoon » Han-saem. » De son côté, Doinb n'a pas encore décidé. Il souhaite prendre un peu de recul et en parler avec ses proches. Vendredi dernier, lors de la conférence de presse pré-finale, il avait envisagé Pantheon et Nautilus. En conférence de presse, les Européens, annoncés largement favoris, semblaient abattus, K.-O. debout. Ils sont passés à trois parties de réaliser le premier Grand Chelem de l'histoire de League of Legends. Marcin « Jankos » Jankowski, le jungler de la formation, sacré MVP du Summer Split, tente de relativiser malgré sa déception visible  : « Malgré la défaite, l'ambiance entre nous n'a pas changé. Nous sommes toujours heureux de jouer ensemble et pendant cette finale, nous avons continué à garder cet esprit positif. Ce n'est pas cette bonne ambiance qui nous a fait perdre. »

« Kim « Clid » Tae-min (le jungler de SKT T1, les adversaires de G2 en demi-finale) et Tian ont des styles différents mais sont tous les deux très forts. Contre SKT, les débuts de parties se sont avérés un peu plus simples, c'était un peu plus facile de lire les mouvements de Clid sur la carte. FPX a réussi à remporter tous les débuts de parties et ça nous a plongés la tête sous l'eau. Il faut que l'on s'améliore grandement sur ce point-là. » Rasmus « Caps » Winther, premier européen de l'histoire à se hisser en finale deux années de suite, a soif de titres : « Nous allons faire de notre mieux pour atteindre tes sommets. L'Europe est une bonne région mais les éditions 2018 et 2019 ont prouvé que nous devons nous améliorer, que nous ne sommes pas au sommet. C'est l'heure de s'élever un peu plus. Mais là, j'ai besoin de temps pour digérer cette défaite, j'ai besoin de repos. Je remercie ma famille qui m'a suivie depuis le début de la saison et qui était là pour chaque tournoi, le soutien permanent m'a beaucoup aidé. »

Seul membre de l'équipe européenne à afficher un léger sourire, le fondateur Carlos « ocelote » Rodriguez est d'abord fier du chemin parcouru : « L'objectif est toujours d'aller le plus loin possible, de gagner le plus de titres possible. Là, nous voulions soulever la coupe mais ça ne s'est pas fait. C'est toujours horrible de perdre mais il ne faut pas tout chambouler pour autant. Nous avons une bonne équipe, un staff extrêmement compétent, Fabian « Grabbz » Lohmann et Christopher « Duffman » Duff ont fait un travail exceptionnel, et il reste quelques petits détails à améliorer. Il y a toujours un lendemain dans le sport, nous utiliserons cette défaite pour progresser, revenir aux Worlds et tout gagner. »

Avant de conclure : « J'espère que dans quelques années, quand les gens regarderont ce qu'on a fait en 2019 et en général, ils se diront : « On est fier de ce qu'a accompli G2 Esports. Ils ont réaliséune merveilleuse année, en gagnant presque toutes les compétitions et surtout, ils ont pris beaucoup de plaisir à le faire. » Et ça, personne ne peut nous l'enlever. Je n'ai jamais vu une équipe prendre autant de plaisir à jouer ensemble et à communiquer son bonheur. Je suis très heureux de travailler avec ces gars. »

À lire aussi