Esport - LoL - Esport - Striker : « La Karmine Corp a envoyé un message »

L'Equipe.fr
·5 min de lecture

Après l'excellente phase de poules de la Karmine Corp (6-0), l'entraîneur de l'équipe française, Yanis « Striker » Kella, est revenu sur ses satisfactions, ses attentes et objectifs pour la suite des European Masters sur League of Legends. Yanis « Striker » Kella, coach de la Karmine Corp, est revenu sur la phase de poules de son équipe lors de ces European Masters. Des débuts en 6-0 en groupes à leur adversaire en quarts de finale en passant par l'équipe qu'il préférerait affronter en finale... Entretien avec l'entraîneur de la KCorp. « Tout le monde dit que vous avez envoyé un message aux autres équipes. Qu'en pensez-vous ?
Je partage ce sentiment. On l'a envoyé au retour. Lors des matches allers, on a tout gagné mais si on avait mis la même intensité, le même rythme que lors de matches retours, le message aurait été encore plus fort. Plus on se rapprochait de la qualification, plus on était libéré et on pouvait jouer notre jeu. lire aussi Esport - League of Legends - Striker : « On veut tout rafler » Vous ne retirez que du positif de cette phase de poules ?
On aurait voulu commencer plus fort que ça. Notamment après la finale de LFL (ndlr : la ligue française de League of Legends) qu'on a dominé outrageusement. La pause nous a forcés à reprendre nos marques, la méta a légèrement changé et on a eu un petit temps d'adaptation. Notre choix de prendre Renekton trois fois de suite illustre bien cela. On se savait confiant avec ce champion, qu'il nous assurait de bonnes options pour les combats d'équipe de milieu de partie.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

SuppUp Esports s'est montré surprenant en poules, devançant AGO Rogue et G2 Arctic, deux équipes qu'on attendait à un meilleur niveau. Quelles sont leurs forces selon vous ?
C'est une équipe qui a été un peu sous-estimée et qui n'a pas le même nom que d'autres structures. Après, on les connaît peu. On n'a pas eu l'opportunité de les affronter à l'entraînement. J'aime bien regarder les tendances pour évaluer une équipe et dégager ce qu'elle fait sur plusieurs games lors de scrims. Là, on est en train d'analyser tout ce qu'ils ont fait jusqu'ici. Je ne pense pas que ce sera une rencontre si gratuite qu'on pourrait le penser. Votre partie du tableau semble plus ouverte que celle de Misfits Premier (l'autre équipe française). C'est une aubaine pour vous ou ça ne change rien ?
C'eût été une aubaine si on avait été à un niveau où on avait encore besoin de s'améliorer pour gagner la compétition. Mais là, ce n'est pas le cas. On a un niveau suffisant et on doit encore s'améliorer. On est assez confiant en nos capacités pour ne pas avoir peur d'affronter Misfits ou BIG dès les quarts. lire aussi Esport - League of Legends - EU Masters : Misfits Premier qualifié pour les quarts de finale Il faut juste faire attention à l'excès de confiance mais c'est quelque chose que l'on a appris à gérer. On n'a pas envie de tout gâcher. On ne sait pas ce qui va se passer au Summer, on ne sait pas si on va continuer tous ensemble donc c'est important de continuer le travail de manière très sérieuse et d'aller au bout. En partant du principe que vous vous qualifiez pour la finale, est-ce qu'il y a une équipe que vous préféreriez affronter ?
Misfits Premier. C'est la meilleure équipe des European Masters, sans nous mettre dans le référentiel. Elle est prétendante au top 1. En plus, ce serait bien que le vainqueur de ces European Masters soit quelqu'un qui provienne de la LFL. On a de très bons joueurs dans ces deux équipes. Que ce soit nous ou Misfits qui remporte le trophée, ça permettrait de renforcer encore un peu plus l'attractivité de la ligue d'un point de vue compétitif.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Pendant le segment de printemps de LFL, la Karmine Corp a fait beaucoup de bruit, notamment grâce à tous ses supporters sur les réseaux sociaux. Depuis le début des European Masters, de nombreux fans non-francophones vous affichent également leur soutien. C'est un changement que vous avez ressenti ?
Sur les réseaux oui, mais nous, en tant qu'équipe, on interagit avec peu de personnes au quotidien. Chacun de nous a un cercle assez fermé. Après, à titre personnel, j'ai remarqué ce que tu as dit. Aujourd'hui, c'est bien de supporter la Kcorp, jusqu'à ce qu'on perde, tu es dans le sens du vent. C'est quelque chose que l'on accueille comme une réussite. Un petit mot pour Nuclearint, votre ancien joueur qui vient d'être promu en LEC ?
Ce n'est pas grave qu'il ait pris une leçon par Saken (rires). Il faut qu'il continue à travailler et je pense qu'il va réussir son Summer Split et son arrivée en LEC parce que c'est un gros bosseur et qu'il a le bon état d'esprit. Je suis à fond derrière lui, il le sait de toute façon, je l'ai au téléphone tous les jours. Bonne chance à lui mais je ne pense pas qu'il en aura tant besoin que ça. De cette chance. » Les affiches des quarts de finale des EU Masters Mardi 27 avril
16h30 : UCAM (Espagne) - Mkers (Italie)
19h30 : Karmine Corp (France) - SuppUp Esports (Serbie)

Mercredi 28 avril
16h30 : Misfits Premier (France) - BT Excel (Angleterre)
19h30 : BIG (Allemagne) - Mousesports (Allemagne)