Esport - Neymar, les jeux vidéo comme « échappatoire »

·2 min de lecture

Lundi soir, Neymar était l'invité du streamer français Corentin « Gotaga » Houssein pour un showmatch sur Fortnite. L'attaquant du PSG en a profité pour parler de son rapport au gaming. Leur premier affrontement, sur Counter-Strike, avait fait des étincelles mais tourné à l'avantage des Français. La revanche, disputée lundi soir sur Fortnite, a cette fois vu les Brésiliens prendre le dessus. Corentin « Gotaga » Houssein, l'un des plus gros streamers français, recevait Neymar pour un showmatch organisé par Puma, son équipementier, sur Twitch. Détendu tout au long des deux heures qu'a duré la diffusion en direct, l'attaquant du Paris-Saint-Germain en a profité pour répondre aux questions des animateurs. Installé dans les locaux de Gotaga, « comme à la maison », Neymar a notamment pu parler de son rapport au gaming. « J'ai déjà vécu beaucoup de défaites, mais maintenant je sais gérer ça, a-t-il notamment expliqué en portugais, ses propos étant traduits par la journaliste Isabela Pagliari. Le monde des jeux vidéo, c'est là où je vais pour me soulager, pour ne pas péter un plomb. C'est comme ça que je peux me détendre, avec mes potes. » Un déguisement à son effigie dans le jeu S'il a reconnu mal connaître Fortnite, auquel il joue très peu au contraire de Counter-Strike, il est tout de même un gamer très assidu. « J'aime beaucoup jouer aux jeux vidéo, je fais ça presque tous les jours, a poursuivi l'international brésilien. C'est un moment où je peux me reconnecter avec mes amis au Brésil, réduire la distance avec eux en jouant en ligne. Ça me permet aussi de partager des moments avec mon fils. » lire aussi Esport - Counter-Strike : Neymar battu par Gotaga et Vitality C'est d'ailleurs Davi Lucca, 9 ans, qui lui « apprend » les rudiments du jeu de tir d'Epic Games. Depuis fin avril, Neymar a d'ailleurs un skin (un déguisement qui permet d'habiller son personnage) à son effigie sur Fortnite, grâce à une initiative de l'éditeur. Il n'a pas manqué de l'utiliser pour s'imposer, lundi, devant 130 000 spectateurs (la moitié sur la chaîne Twitch de Gotaga, l'autre moitié sur la sienne, qu'il utilise épisodiquement pour diffuser ses parties).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles