Esport - R6 - Esport - Rainbow Six - Bastien « BiBooAF » Dulac : « On va au Major pour le gagner »

·7 min de lecture

Présent au Major de Gävle (Suède) cette semaine, Bastien « BiBooAF » Dulac, leader de l'équipe Rainbow 6 de Vitality, revient sur la saison réussie de la formation tricolore et dévoile ses ambitions pour la fin d'année. Après trois ans d'absence au plus haut niveau intercontinental de Rainbow 6, les Français de Vitality disputent cette semaine le Major de Gävle, en Suède. Placés dans une poule relevée, ils ont plutôt bien démarré leur tournoi en s'imposant face aux Nord-Américains de DarkZero (7-1) avant de concéder une défaite (7-3) contre les Sud-Coréens de Sandbox. Bastien « BiBooAF » Dulac, interrogé quelques jours avant le début de la compétition évoque les ambitions de Vitality pour ce Major. « La semaine dernière, vous avez décroché le titre de champion de France face à l'ogre BDS, pourtant invaincu lors de la dernière saison d'European League. De quoi vous mettre en confiance, non ?
Bastien « BiBooAF » Dulac : Oui, nous sommes fiers de cette victoire également. C'est un titre qu'il fallait aller chercher mais sans dévoiler toutes nos stratégies parce qu'il y avait le Major en point de mire et son impact est plus important pour notre saison. Nous avons fait le plein de confiance avant le Major. Il ne reste plus qu'à tout donner en Suède. Cette victoire récompense-t-elle votre montée en puissance et les bonnes performances en European League (Vitality a terminé troisième du classement) ?
Je pense que oui. C'est un titre qui tombe à pic pour notre fin de saison. C'est le petit truc en plus qui met en confiance et qui donne le sourire. Votre coach Laurie « Lyloun » Lagier déclarait récemment que la synergie naturelle qui règne dans cette équipe était votre principale force. Vous confirmez ?
Clairement. Nous avons basé l'équipe là-dessus. Il fallait cinq joueurs qui s'entendent très bien, qui se comprennent, qui ont les mêmes objectifs, que ce soit en termes de résultats mais aussi de construction d'équipe. Mais il y a aussi un gros mental, comme on a pu le montrer pendant certains matches. Nous sommes très positifs, c'est ce qu'on voulait avec ce groupe. C'est ce qui explique la réussite de cette équipe, six mois seulement après sa constitution ?
C'est l'un des éléments qui nous ont permis de nous améliorer durant les trois Stages (voir lexique) d'European League et de bien finir l'année. Nous avons connu une progression constante : au Stage 1 on finit septième, pas loin d'une quatrième place qualificative au Major ; au Stage 2 on finit cinquième, aux portes de la qualification. Au Stage 3, on se qualifie pour le Major et on décroche le titre de Champion de France. On s'entend bien, nous sommes accompagnés par un staff très performant, cela permet de nous guider dans cette voie. Bastien « BiBooAF » Dulac « J'ai eu une période de moins bien, je pense que j'aurais pu faire mieux » D'un point de vue personnel, comment évaluez-vous vos performances durant ce Stage 3 d'European League ?
Je n'ai pas été à mon meilleur niveau. J'ai eu une période de moins bien, je pense que j'aurais pu faire mieux. On peut toujours faire mieux. Mais en équipe on a répondu présent. Quand on regarde les statistiques de ce segment, Nicolas « P4 » Rimbaud est un peu au-dessus. C'est un très bon joueur qui fait souvent la différence. Mais les quatre autres ne sont pas loin. Quand je vois ces chiffres, je suis heureux : toute l'équipe joue, il n'y a pas un joueur qui porte les autres. Ce sont des victoires collectives. Pour Vitality, ce Major suédois est un retour sur la scène intercontinentale, après trois ans d'absence...
Le dernier, c'était celui de Paris en 2018. Après bientôt quatre ans chez Vitality, ça fait plaisir. C'est aussi une première pour trois de mes coéquipiers. On n'a pas goûté aux LANs depuis un moment donc on a hâte. L'équipe va tout donner et je vais essayer d'apporter mon expérience aux nouveaux. Je pense aussi à Lyloun, qui accompagne la structure depuis un moment. On n'avait pas encore décroché de titre depuis qu'elle est notre coach. Ce titre et cette qualification au Major sont des récompenses pour les longues et difficiles années derrière nous. On va essayer de profiter au maximum.

Vous avez de l'expérience au meilleur niveau. C'est important pour encadrer cette jeune équipe ?
Valentin « Risze » Liradelfo (le seul Belge de l'équipe) a aussi beaucoup d'expérience, il a connu le Six Invitational et le top niveau. Il a un peu ce rôle de grand frère et de capitaine. Robin ( « Robz » Planus), notre manager était avec lui. Il apporte quelque chose sur les LANs, les déplacements, comment gérer tout ça. L'objectif est de mettre tout le monde à l'aise. L'avantage, c'est qu'on est une équipe de rendez-vous, de compétitions. On se transcende. C'est un Major, il y a des équipes internationales mais on aime cette pression de l'événement important. Si on concède des défaites, l'expérience devra parler. Mais j'ai confiance en cette équipe. Vous êtes une formation expressive, on l'a vu lors du championnat de France.
Oui, je suis quelqu'un de très émotionnel. Risze disait qu'à l'époque de Supremacy (ancienne équipe de BiBooAF), quand il m'affrontait et me voyait crier, il avait envie d'être dans mon équipe. Cela crée de l'engouement, ça pousse vers le haut, ça fédère. On a P4 qui le fait également un peu. Medhi « Kaktus » Marty et Axel « Shinka » Freisberg sont plus discrets. Ce feeling de compétition, voir les gens que tu affrontes, en face-à-face, ressentir leur présence, faire en sorte qu'ils t'entendent... Ça m'avait beaucoup manqué. Je pense qu'on va mieux réussir en LAN qu'en ligne, quand on est chacun chez soi. Vous êtes dans un groupe relevé pour ce Major avec notamment Team oNe, tenant du titre, et DarkZero qui a de l'expérience également. Est-ce l'occasion de montrer que Vitality est au niveau ?
On a un groupe très serré sur le papier. Il ne faut pas sous-estimer Sandbox également, une des meilleures équipes APAC (Asian-Pacific League). La poule est relevée mais le statut d'outsider nous convient très bien. Techniquement, nous n'avons encore rien prouvé sur la scène internationale. Mais on sait qu'on a le niveau. Il va falloir le prouver. On va jouer notre jeu et si personne ne nous attend, tant mieux. Ça fera encore plus mal en phase finale.

BDS, l'autre représentant francophone de la compétition est également en quête d'un titre international son premier. Quelles sont vos relations avec cette équipe ?
BDS mérite ce qui leur arrive. Ils ont dominé l'année dernière et même cette saison, ce sont de très bons joueurs qui ont fait de très bonnes performances. Forcément, quand on se croise en compétition il y a une forme de rivalité. Mais que le meilleur gagne. Si c'est une équipe française, tant mieux. Bastien « BiBooAF » Dulac « Notre ambition pour le Major, c'est de le gagner » Quelles sont vos ambitions en Suède ?
Notre ambition pour le Major, c'est de le gagner. On vise toujours la première place. Maintenant, nous sommes d'abord là pour sortir des groupes, le premier objectif à court terme. Si on y parvient, nous aurons de grandes chances de nous qualifier pour le Six Invitational en février. » Lexique European League : championnat regroupant les dix meilleures équipes européennes. Tout au long de l'année, trois périodes appelées Stages rythment la compétition.
Stage :
période durant laquelle s'affrontent les dix équipes d'European League. L'addition des trois Stages d'European League détermine le classement final de la compétition.
Six French League :
Coupe de France de Rainbow Six Siege, mettant en opposition les meilleures équipes françaises.
Six Invitational :
Compétition la plus prestigieuse sur Rainbow Six, regroupant les seize meilleures équipes de la planète. L'équivalent des Mondiaux.
LAN :
Événement compétitif en physique. Les joueurs s'affrontent sur une scène, avec, souvent, du public.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles