Esport - RL - Esport-Rocket League : un changement chez Renault-Vitality

L'Equipe.fr
L’Equipe

Vainqueur et finaliste des deux éditions des Mondiaux en 2019, la formation Rocket League de Renault-Vitality a pourtant décidé d'effectuer un changement dans son effectif, désormais entièrement français. Meilleure équipe du monde sur Rocket League en 2019 avec un titre mondial puis une finale, Renault-Vitality a pourtant décidé de faire un changement au sein de sa formation. Le club tricolore a annoncé officiellement ce mercredi soir se séparer de l'Écossais Kyle « Scrub Killa » Robertston pour le remplacer par Yanis « Alpha54 » Champenois, jeune (16 ans) talent français du jeu. Il rejoint Victor « Fairy Peak ! » Locquet et Alexandre « Kaydop » Courant dans une équipe 100 % bleu blanc rouge désormais.

Alpha avait joué la première moitié de saison 2019 pour la formation du FC Barcelone, présent sur la scène européenne de Rocket League. Il s'était incliné en finale des Championnats d'Europe contre Renault-Vitality, justement. Il avait ensuite rejoint la structure américaine TSM mais avait connu plusieurs mois difficiles (7e du classement, sur huit équipes).

La neuvième édition des RLCS, l'élite continentale, démarrera le 2 février. Renault-Vitality fera évidemment partie des favoris. L'AS Monaco sera l'un des outsiders du Championnat. Guide de l'esport : Rocket League

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi