Esport - SCII - Esport - Starcraft II : Clem tombe en demi-finales

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Après son titre européen la semaine passée, le Français Clément « Clem » Desplanches s'est incliné dans le dernier carré du tournoi mondial de la DreamHack Winter sur Starcraft II, dimanche. Vainqueur de l'édition européenne de la DreamHack Winter de Starcraft II, son premier titre majeur, dimanche dernier, Clément « Clem » Desplanches n'a pas a réussi à réitérer son exploit dans la version mondiale du tournoi, ce week-end. Le Français de Team Liquid, 18 ans, est tombé en demi-finales contre un adversaire qu'il avait dominé jusque-là dans toutes leurs confrontations directes, le Sud-Coréen Kim « Stats » Dae Yeob (2-3). La finale a été remportée par le Finlandais Joona « Serral » Sotala (4-2).

Le tournoi avait pourtant commencé sous les meilleurs auspices pour le Français. Après une phase de poules globalement maîtrisée, il avait retrouvé l'Italien Riccardo « Reynor » Romiti, samedi en quarts de finale, pour une revanche de la finale européenne de la semaine passée. Vainqueur 3-1, il a confirmé son ascendant des derniers jours sur son rival. Le tableau lui offrait ensuite un tirage favorable, puisqu'il était opposé en demi-finales au Sud-Coréen Kim « Stats » Dae Yeob, contre lequel il n'avait jamais perdu dans sa carrière. Une remontée vaine Le joueur d'Afreeca Freecs s'était parfaitement préparé à cette rencontre et a livré un Bo5 défensif de très haut niveau, prenant très vite l'avantage 2-0. Combatif, le Français a alors recollé à 2-2, mais a fini par céder dans la partie décisive. Il se contente d'une demi-finale, comme lors de l'édition d'automne, mais prouve sa constance au plus haut niveau. Le trophée, virtuel puisque la compétition se tenait en ligne, est revenu au Finlandais Joona « Serral » Sotala, de retour au sommet après sa victoire à la DreamHack Summer.

Si elle se finit sur une pointe de regret, cette quinzaine de DreamHack Winter a en tous cas prouvé ce que tout le monde sur la scène Starcraft II savait, mais que le palmarès ne pouvait jusque-là confirmer : Clem est plus qu'un prodige et a déjà tout d'un grand. Il aura à nouveau l'occasion de le prouver à la prochaine édition, la DreamHack Last Chance (du 12 au 17 janvier pour le tournoi mondial).