Essai - BMW M240i xDrive (2022) : une "mise en bouche" réussie !

·2 min de lecture
Essai - BMW M240i xDrive (2022) : une "mise en bouche" réussie !
![CDATA[]]

Chez BMW, il convient de ne pas confondre les « M » suivies d’un seul chiffre – en somme les vraies, les pures et dures – et les « M quelque chose ». Il ne faut néanmoins pas mettre dans le même panier ces dernières et les finitions M Sport, qui ne sont qu’un encastillage et peuvent parfaitement cacher un vulgaire diesel : sacrilège !

Le souci, c’est que les M se font souvent attendre : elles sont généralement les dernières arrivées dans la famille. Sauf que la patience des clients a des limites. Surtout quand la concurrence propose de quoi contenter les plus exigeants. Certes, un petit coupé sportif 2 portes a plus de charme qu’une berline compacte ; sa ligne plus effilée laisse transpirer sur son passage une sportivité et un raffinement naturels. Il n’empêche.

J’en vois déjà faire la moue à la lecture de la fiche technique : 374 ch. « C’est tout ?! » En effet, cela reste en dessous de la barre psychologique des 400 ch, atteinte par la dernière RS 3 et explosée par l’A 45 AMG et ses 421 ch. Oui, mais ! Au risque d’ajouter une pointe de subjectivité – et franchement, comment faire autrement quand nous parlons passion et sport ? –, le petit nouveau munichois a des arguments supplémentaires. Et pas des moindres. D’abord, il n’est plus si petit que cela.

Il a même bien grandi : il s’étire désormais sur 4,54 m, soit 10,5 cm de plus par rapport au précédent modèle ; 1,84 m de large (+ 6,4 cm) mais avec une hauteur réduite de presque 3 cm. Je ne vous fais pas un dessin : le coupé Série 2 a perdu les rondeurs de l’enfance et surtout celles qui l’apparentaient à la famille de la Série 1. Normal, il a quitté le giron...Lire la suite sur Sport Auto

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles