Essai - Lexus LC 500 Cabriolet 5.0 Hokkaido Edition : "L'île de la Tentation"

Essai - Lexus LC 500 Cabriolet 5.0 Hokkaido Edition : "L'île de la Tentation"
![CDATA[]]

Les responsables marketing ne manquent pas d’idées quand il s’agit d’attirer les projecteurs sur leurs produits. Cette édition limitée porte ainsi le nom de l’île volcanique japonaise où se situe une piste d’essais de Lexus (Shibetsu) sur laquelle ont été mises au point les LC 500 et même la supercar LFA. Après tout, pourquoi pas ! D’autant que Hokkaido, ça sonne bien…

80 exemplaires en Europe

Et effectivement, ça nous donne une bonne raison de reprendre la clé de ce modèle qui reste l’un des coups de crayon les plus spectaculaires de ces dernières années, et surtout une authentique machine à sensations. Malgré ses cinq ans d’existence, ses allures de concept-car échappé d’un Salon décrochent toujours les mâchoires sur son passage.

Et les signes distinctifs de cette édition limitée à 80 exemplaires en Europe (la moitié en cabriolet) lui confèrent une certaine élégance, avec notamment des jantes noires au dessin inédit, un intérieur partiellement grenat et une capote assortie pour la version décapsulée. Ce maquillage est surtout l’occasion de rappeler que Toyota et sa branche chic Lexus ne fabriquent pas que des hybrides.

Un noble V8 5.0 atmosphérique

Certes, leurs gammes en sont constituées en très grande majorité. Et le coupé LC est également disponible dans une version 500 « h », dotée d’un V6, électrifiée. Mais le modèle découvrable qui nous intéresse, lui, ne reçoit qu’un V8. Pas un gros V8 pantouflard, fort en couple mais incapable de dépasser 5 000 tr/mn, non !

Pas non plus un V8 doublement suralimenté ultramoderne, plein...Lire la suite sur Sport Auto