Essai - Porsche 911 GT3 "Pack Touring" : plus "pistarde" qu'on ne le pense...

Porsche : quelles nouveautés auto au programme pour 2023-2024 ?

Les nuances de gris et bandes noires du sol du parking de la rédaction excitent la rétine éduquée de notre photographe Laurent.

D’autant que la livrée « Craie » de notre 911 GT3 Pack Touring s’accorde à merveille à l’atmosphère et à la lumière crue de ce lieu de rendez-vous matinal. Pour les images, l’endroit est parfait, mais cantonner la plus radicale des 911 à cet endroit étriqué, c’est comme garder un lion en cage.

A l’instar des grands fauves qui ne s’épanouissent que sur leur territoire de chasse, le merveilleux flat 6 4 litres a besoin de place et d’air pur pour chanter sa joie jusqu’à 9 000 tr/mn. Cet espace clos réverbère le râle animal de son réveil, qui flatte les oreilles encore endormies.

Les formes callipyges de sa carrosserie font l’effet d’un ristretto corsé sur les pupilles, elle aussi peu réveillées. A l’exception de l’imposante prise d’air centrale du bouclier avant, désormais couleur carrosserie, aucun élément esthétique ne distingue la proue d’une Pack Touring.

Le contour des vitres latérales en aluminium à finition brillante tient de l’anecdote. Comme précédemment, c’est à l’arrière que cela se passe. L’aileron col de cygne des GT3 standards disparaît au profit d’un spoiler rétractable dans l’esprit de celui de la gamme Carrera classique.

C’est peut-être plus discret, mais ses boucliers généreusement ajourés et son capot avant flanqué de deux ouïes rappellent son pedigree. D’après Porsche, la Pack...Lire la suite sur Sport Auto