Les essais de Sepang bien partis pour être maintenus

Basile Davoine
·3 min de lecture

De nombreuses restrictions liées aux voyages demeurent en vigueur dans le monde, alors que sévit toujours la pandémie de COVID-19. Certains pays ont par ailleurs pris des mesures plus strictes devant l'apparition d'un nouveau variant du virus.

À l'heure actuelle, tous les voyageurs se rendant en Malaisie doivent observer une période de quarantaine d'au moins sept jours, à condition qu'un test PCR négatif soit présenté. Cette règle mise en place par les autorités malaisiennes pose problème pour le paddock MotoGP, qui doit participer à des essais de pré-saison sur le circuit de Sepang, du 19 au 21 février prochains.

Lire aussi :

Fausto Gresini hospitalisé après avoir contracté le COVID-19

Cependant, d'après les informations de Motorsport.com, Dorna Sports (promoteur du MotoGP), l'IRTA (l'association des équipes) et Razlan Razali (ancien directeur du circuit de Sepang et aujourd'hui à la tête de l'équipe Petronas SRT) travaillent depuis plusieurs mois avec le gouvernement malaisien afin d'élaborer un plan permettant au paddock d'avoir un peu plus de souplesse vis-à-vis des règles de quarantaine.

En contre-partie d'un tel passe-droit, le système de bulle implémenté par le MotoGP pour organiser la saison 2020 devrait à nouveau être utilisé lors du passage du championnat en Malaisie. Par ailleurs, d'autres mesures devraient être décrétées, parmi lesquelles la réduction du nombre de membres autorisés à travailler dans chaque équipe. Ce chiffre avait déjà été abaissé ces derniers mois afin de lutter contre les risques de propagation du COVID-19.

Le MotoGP dispose d'une solution de secours qui lui permettrait d'organiser ces essais de pré-saison à Jerez, en Espagne, mais il semble que les efforts consentis récemment devraient permettre de s'en tenir au plan initial, qui est de réaliser les premiers tests hivernaux à Sepang.

Si tout se passe comme prévu, le MotoGP quittera ensuite la Malaisie pour rejoindre le Qatar, où est programmé une deuxième session d'essais de trois jours, du 10 au 12 mars. C'est sur ce même tracé de Losail que doit avoir lieu le premier Grand Prix de la saison 2021, le week-end du 28 mars.

Le calendrier provisoire de la saison prochaine comporte pas moins de 20 dates mais certaines d'entre elles pourraient être modifiées en fonction de l'évolution de la crise sanitaire d'un pays à l'autre. Le MotoGP a par ailleurs désigné trois circuits de réserve : Portimão au Portugal, Igora Drive en Russie et le tracé urbain de Mandalika (pour l'heure non homologué) en Indonésie.

Calendrier MotoGP 2021 provisoire

Date

Grand Prix

Circuit

26-28 mars

Qatar

Qatar*

Losail

9-11 avril

Argentina

Argentine

Termas de Río Hondo

16-18 avril

United States

Amériques

Austin

30 avril-2 mai

Spain

Espagne

Jerez

14-16 mai

France

France

Le Mans

28-30 mai

Italy

Italie

Mugello

4-6 juin

Spain

Catalogne

Barcelone

18-20 juin

Germany

Allemagne

Sachsenring

25-27 juin

Netherlands

Pays-Bas

Assen

9-11 juillet

Finland

Finlande**

KymiRing

À déterminer

À déterminer

À déterminer

13-15 août

Austria

Autriche

Red Bull Ring

27-29 août

United Kingdom

Grande-Bretagne

Silverstone

10-12 septembre

Spain

Aragón

Aragón

17-19 septembre

San Marino

Saint-Marin

Misano

1-3 octobre

Japan

Japon

Motegi

8-10 octobre

Thailand

Thaïlande

Buriram

22-24 octobre

Australia

Australie

Phillip Island

29-31 octobre

Malaysia

Malaisie

Sepang

12-14 novembre

Spain

Valence

Valence

* Course nocturne

** Soumis à l'homologation de la FIM