Estanguet confirme une incroyable révolution, du jamais-vu pour Paris 2024

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

A l'occasion de la journée olympique organisée ce dimanche, Tony Estanguet a fait le point sur l'organisation. Le président du Comité d'organisation des Jeux Olympiques (COJO) a confirmé son envie d'organiser la cérémonie d'ouverture sur la Seine, et non pas au Stade de France afin d'inviter le plus de monde possible.

Dans un peu plus de deux ans, la France vivra au rythme des Jeux Olympiques d'été. Cent ans après, Paris accueillera le monde entier pour célébrer le sport. Un lieu symbolique, ville natale de Pierre de Coubertin, à l'origine des Jeux Olympiques modernes en 1896. En attendant le 26 juillet 2024, date de la cérémonie d'ouverture, la capitale fête le sport ce dimanche à l'occasion de la journée olympique. De nombreux rendez-vous sont organisés, que ce soit à Saint-Denis ou à Paris, pour faire découvrir le plus de disciplines au public. « Ce sont des moments importants, on est dans la montée en puissance vers les Jeux de Paris 2024. Depuis 2017, on a souhaité utiliser chaque année un grand temps fort pour célébrer les Jeux, c’est la journée olympique. C’est normalement le 23 juin mais on a choisi le 26 car c’est un dimanche. On a toujours la même volonté : faire profiter la population avec les athlètes. On a une centaine d’athlètes présents dans toutes les disciplines. C’est un moment important, avec des concerts et de la bonne humeur. C’est aussi utile car on a envie que les Français fassent plus de sport » a déclaré le président du COJO, Tony Estanguet. Le triple champion…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles