Etats-Unis : Des progrès encore insuffisants

Etats-Unis : Des progrès encore insuffisants

Absent des quarts de finale de la Coupe du monde depuis vingt ans, les Etats-Unis a quitté le Qatar sur une défaite contre les Pays-Bas samedi en huitièmes de finale (1-3). Mais les Américains ont posé des jalons intéressants en vue de 2026, à condition de progresser offensivement.

Pays organisateur de la Coupe du monde 2026, avec le Canada et le Mexique, les Etats-Unis auront fait mieux que leurs voisins, sortis dès la phase de groupes. Mais cette élimination dès les huitièmes de finale, comme lors de deux des trois précédentes éditions auxquelles ils ont participé (2010, 2014), face aux Pays-Bas samedi (1-3) leur laissera des regrets. Le pays n'a plus atteint les quarts du Mondial depuis vingt ans.

lire aussi : Scènes de liesse à New York, malgré l'élimination des États-Unis

« C'est dur, mais je suis très fier de ce groupe, de ce qu'on a fait, a réagi le sélectionneur Gregg Berhalter. Les gars ont mis tout ce qu'ils avaient sur le terrain. On a montré au monde qu'on savait jouer au ''soccer''. Je sens qu'on progresse, on a un groupe soudé et plein de qualités. Il est aussi très jeune, avec des joueurs qui découvrent ce niveau, pas comme les Pays-Bas, qui en ont beaucoup qui disputent la Ligue des champions chaque saison. Le public américain doit être optimiste. Ces matches contre les grandes nations, on peut les gagner maintenant. Ici, on a joué comme on voulait jouer, contre n'importe quelle équipe. »

Une équipe solide, mais trop inoffensive

Invaincus jusqu'alors (1 victoire, 2 nuls), après avoir accroché l'Angleterre (0-0), les Etats-Unis n'avaient encaissé qu'un but, et sur penalty (1-1 contre le Pays de Galles). S'ils furent plus en difficulté, cette fois, leur entraîneur a toutefois salué les progrès accomplis. « Sur le plan défensif, lors de cette Coupe du monde, on a été très bons, on a été une équipe très difficile à jouer, une équipe que les autres ne voulaient pas affronter », s'est-il ainsi réjoui. Reste à se montrer plus efficace sur le plan offensif, avec seulement trois buts inscrits en quatre rencontres. Il manque un avant-centre à cette équipe. Il reste trois ans aux Etats-Unis pour le dégoter.

lire aussi : Toute l'actu de la Coupe du monde