Euro 2020, Löw : "L'Allemagne ne fera pas partie des favoris"

Éliminé dès les phases de poules de la Coupe du monde 2018, l'Allemagne, habitué à briller lors des dernières compétitions internationales, va disputer l'Euro 2020 avec le couteau entre les dents. La Mannschaft sera revancharde, qui plus est face à la France qui l'a éliminé en demi-finale du dernier championnat d'Europe en 2016. Séduisante, l'Allemagne s'appuie sur une nouvelle génération et risque de manquer d'expérience et de vécu selon son sélectionneur.

Euro 2020, Deschamps évoque le groupe de la mort

Dans une interview accordée à l'agence sportive SID, Joachim Löw a expliqué que l'Allemagne ne fait pas partie des favoris pour l'Euro 2020 : "Il ne faut pas oublier qu’il y a des équipes qui jouent ensemble depuis plus longtemps et qui ont donc un temps d’avance sur nous : notamment la France, les Pays-Bas, l’Angleterre et l’Italie. Le groupe de la mort ? C'est un groupe qui va demander à chaque équipe d'aller au-delà de ses limites pour se qualifier. [...] Ce sont des matches que les fans de football veulent voir".

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"Nous avons encore besoin de temps"

Maillot Allemagne
Maillot Allemagne

Après le tirage au sort, le sélectionneur allemand avait déjà donné la France comme la favorite du groupe : "C’est vraiment un groupe très difficile pour nous, mais également pour les Français et l’équipe du Portugal. Mais nous attendons cela avec impatience, c’est très bon pour nous tous. C’est toujours un plaisir de disputer ce type de matches. Nous aurons peut-être ce petit avantage, avec nos supporters à Munich. C’est bon pour nous mais cela n’enlève rien à la difficulté des matches. Les Français seront peut-être les favoris du groupe l’été prochain. Ce sont les champions du monde, ils jouent ensemble depuis un certain nombre d’années".

Euro 2020, Platini défend son concept

Joachim Löw a indiqué que l'Allemagne version 2020 ne sera pas encore prête à réaliser une compétition de la trempe de celle réalisée en 2014 : "Il faut être réaliste, notre équipe doit encore progresser. Notre développement, individuel et collectif, n'est pas encore arrivé à son terme, nous avons encore besoin de temps. Il a fallu plusieurs étapes, y compris des revers, pour que l'équipe de 2014 soit mûre pour le titre mondial au Brésil". 

"Je crois que l'équipe actuelle a de bonnes bases et beaucoup de qualités, et qu'elle pourra à l'avenir viser un titre. Mais à l'Euro 2020, nous ne ferons pas encore partie des grands favoris. Il nous a manqué cette année de la continuité et de la constance. [...] Toute équipe qui veut gagner un grand titre a besoin d'automatismes, et là, nous sommes un peu en retard", a ajouté le sélectionneur de la Mannschaft en poste depuis 2006.

À lire aussi