Euro 2021 : du public à tout prix ?

SO FOOT
·1 min de lecture

La nouvelle est tombée le 23 avril dernier par communiqué, même si tout le monde s'y attendait. L'UEFA a écarté Bilbao et Dublin de la liste des villes-hôtes de l'Euro, censé se tenir au départ dans onze villes à travers onze pays, du 11 juin au 11 juillet prochain (c'est-à-dire demain). La volonté de maintenir coûte que coûte l'événement soulève déjà en soi de sérieux doutes, quand y compris les intouchables Jeux olympiques, prévus à Tokyo cet été, se retrouvent sur la sellette. Toutefois, la cité basque et la capitale irlandaise font surtout les frais de l'intransigeance de l'Union, qui exige, quelles que soient la situation sanitaire ou les restrictions légales décidées par les gouvernements ou les autorités, qu'un seuil minimum de public soit accueilli dans les gradins. Séville, Saint-Pétersbourg et Londres en profitent donc pour récupérer les matchs concernés.

La fête malgré la…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com