Euro-2021 : dans un stade bouillant, la Hongrie accroche la France

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dans un stade comble et largement hostile, la France s'est faite peur face à la Hongrie avant d'arracher le match nul (1-1). Fiola a ouvert le score contre le cours du jeu avant que Griezmann n'égalise en deuxième mi-temps.

Après sa victoire face à l'Allemagne, la France n'a pas enchaîné samedi 19 juin. Les hommes de Didier Deschamps n'ont pas trouvé les clés du bloc hongrois et concédé le match dans la Puskas Arena de Budapest (1-1). La qualification pour les huitièmes de finale attendra.

Les Hongrois devant à la pause

Dans une Puskas Arena bouillante, les Hongrois imposent d'entrée un gros défi physique aux Bleus – qui évoluent en blanc pour ce match. L'équipe de France est à la peine en début de match et les Magyars, sans complexe et poussés par leur public, s'installent dans le camp adverse.

Puis, au quart d'heure de jeu, la France met enfin le pied sur le ballon. Paul Pogba, N'Golo Kanté et Antoine Griezmann font des merveilles à la récupération et permettant enfin à la France de mettre la pression sur les Hongrois.

Sous l'impulsion de Lucas Digne, qui a pris la place de Lucas Hernandez dans le onze français, la France se crée des occasions côté gauche. Benzema lui glisse la balle en profondeur. Celui-ci délivre un centre en retrait qui accroche la tête de Mbappé dans la surface (17e). Sur une ouverture de Varane, il délivre un autre centre pour le Madrilène qui centre finement pour Mbappé. Ce dernier ne peut suffisamment ajuster sa tête.

Peu en vue lors du match face à l'Allemagne, le trio magique Griezmann-Mbappé-Benzema semble enfin se trouver. Le premier lance le second dans le dos de la défense hongroise, qui réussit son contrôle orienté. Il centre en retrait pour le Madrilène qui manque son extérieur du pied (31e).

Le natif de Bondy, très remuant, réussit un véritable festival dans la défense hongroise quelques minutes plus tard. Il élimine trois défenseurs pour s'ouvrir un angle de tir. La frappe file juste à côté (33e).

La Hongrie semble alors proche de la rupture. Cependant, grâce à un long une-deux avec Sallai et une erreur de Pavard, Fiola décolle côté gauche et repique vers la surface française. Sa frappe est imparable. La Puskas Arena s'enflamme. Ses joueurs rentrent aux vestiaires avec l'avantage au score (1-0, 45e+2). Douche froide pour les Tricolores.

Griezmann égalise

Au retour des vestiaires, les Français font tout pour revenir immédiatement au score. Cependant, le bloc hongrois, regroupé en 3-5-2, est compact et n'offre que très peu d'espace. Au contraire des Français. Schäfer et Fiola en profitent à gauche. Le ballon revient à Sallai qui dévisse complètement sa frappe du droit aux vingt mètres (58e).

Didier Deschamps est contraint de faire entrer du sang neuf. Il mise sur Ousmane Dembélé. Dès son entrée, le Barcelonais crochète la défense avant d'envoyer une lourde frappe sur le poteau de Gulacsi (60e).

Alors que la France semble en manque de solutions, la défense hongroise se troue complètement sur un dégagement de Lloris. Mbappé récupère, crochète et centre à ras de terre. Un défenseur repousse maladroitement mais Griezmann a suivi (1-1, 65e).

Un but qui constitue le plus gros temps fort des Bleus jusqu'à la fin du match. En effet, l'équipe de France semble baisser de pied après l'égalisation, se contenant de faire circuler le ballon autour du bloc hongrois sans réussir à l'étirer, en dépit des renforts de Giroud, Lemar et Tolisso. Malgré une frappe à bout portant de Mbappé qui butte sur Gulacsi, le score en reste là.

Un résultat décevant pour les Bleus. Ces derniers sont certes premiers de leur poule en attendant le match de l'Allemagne et du Portugal mais ils devront attendre leur match mercredi face aux champions d'Europe pour valider leur ticket pour les huitièmes de finale. Quant aux Hongrois, ils peuvent encore espérer se qualifier en réussissant un exploit face à l'Allemagne.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles