Euro-2021 : le Danemark réussit l'exploit et se qualifie pour les huitièmes

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après l'arrêt cardiaque de leur meneur de jeu, les Danois ont rendu le plus beau des hommages à Christian Eriksen. Les Scandinaves se sont qualifiés pour les 8es de finale de l'Euro-2021 au terme d'un match fou contre la Russie. Ils se sont imposés sur le score de 4 à 1.

Le Danemark a pu compter sur sa bonne étoile. Après une entrée dans l'Euro marquée par l'émotion à la suite de l'arrêt cardiaque de Christian Eriksen et deux défaites de suite, les Danois ont terminé la phase de poules sur un bonheur intense. Au terme d'une partie héroïque, ils ont réussi à venir à bout de la Russie (1-4) et à décrocher leur billet pour les 8es de finale.

Au coup de sifflet d'ouverture, les Danois le savent. Ils n’ont pas d’autre choix que d’attaquer. Après cinq minutes où les deux équipes se jaugent, ce sont eux qui poussent sous les yeux de 25 000 spectateurs, quasiment tous acquis à leur cause. Joakim Maehle et Martin Braithwaite tentent de faire sauter le verrou sur plusieurs centres, mais sans succès.

Mais la première occasion franche vient finalement des joueurs de Stanislav Tchertchessov. À la 18e minute, Aleksandr Golovin, après une accélération, tente sa chance aux abords de la surface d’un tir puissant, mais il bute sur le gardien danois qui détourne le ballon du pied.

Peu à peu, les Danois sont freinés par leurs adversaires bien regroupés. Les Russes cadenassent la rencontre et comptent sur des contre-attaques. Pierre-Emile Höjbjerg essaye d’enflammer le match avec une énorme frappe lointaine des 20 mètres (28e), mais cela passe juste à côté du but russe. Dix minutes plus tard, c’est finalement son coéquipier Mikkel Damsgaard qui trouve la solution. Avec un coup de canon dans l’axe à l’entrée de la surface, il trouve la lucarne adverse.

Au retour des vestiaires, les Scandinaves n’ont pas de temps à perdre. Ils doivent marquer un deuxième but pour garder des chances de qualification. Mais ce sont pourtant les Russes qui reviennent avec de meilleures intentions. Comme à leur habitude, ils proposent un jeu rugueux. Les duels se multiplient.

Poussés par leurs supporters

Mais Yussuf Poulsen ne compte pas en rester là. Le joueur de Leipzig redonne de l’allant aux Danois. En renard, il profite d’une énorme erreur du défenseur russe Roman Zobnin. Alors que ce dernier donne en retrait pour son gardien, Safonov est pris à contre pied, Poulsen en profite et se retrouve seul face au portier russe. Il n'a plus qu'à armer sa frappe (59e) et permet à son équipe de faire le break.

Les Danois veulent y croire. Ils ont besoin de deux buts d’écart et d’une défaite de la Finlande dans l’autre rencontre. Mais la Sbornaïa ne craque pas. Les Russes reviennent au score grâce à un pénalty transformé par Artem Dziouba après un accrochage de Jannik Vestergaard sur Aleksandr Sobolev (70e).

Les hommes de Kasper Hjulmand ne lâchent rien et veulent croire au miracle. Alors que dans l'autre match, la Belgique vient de prendre les devants sur la Finlande, Andreas Christensen permet à son équipe de se qualifier virtuellement en inscrivant le troisième but du match d'un boulet de canon à la 79e minute. Comme portés par leur coéquipier Christian Eriksen, les Danois sont en feu. Trois minutes plus tard, c'est au tour de Joakim Maehle de trouver le chemin des filets sur une belle contre-attaque. L'arrière droit de l'Atalanta Bergame place son tir dans le petit filet adverse et met sa sélection à l'abri.

Les larmes de joie ont remplacé les larmes de tristesse. Les Danois réalisent leur rêve et filent vers le prochain tour, tout comme les Belges vainqueurs de la Finlande (0-2) dans l'autre rencontre. Les Finlandais sont en ballottage parmi les meilleurs troisièmes, tandis que la Russie est éliminée.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles