Euro féminin : les Bleues regarderont Pays-Bas - Suède avec attention

La capitaine suédoise Caroline Seger (au centre) lors de la demi-finale de la Coupe du monde 2019 perdue face aux Pays-Bas. (F. Mons/L'Équipe)

Le choc entre les Pays-Bas et la Suède ce samedi soir (21 heures) devrait permettre d'en savoir un peu plus sur l'identité du potentiel adversaire des Françaises en cas de qualification en quarts de finale.

Éliminée par les Pays-Bas en quarts de finale de l'Euro 2017 puis en demi-finales de la Coupe du monde 2019, la Suède a « une petite revanche » à prendre, selon sa défenseuse star Magdalena Eriksson, pour ses retrouvailles avec les Néerlandaises ce samedi soir (21 heures) à Sheffield. Battues par le Canada en finale des JO de Tokyo en août (1-1, 3-2 aux t.a.b.), alors qu'elles avaient « probablement la meilleure équipe des Jeux Olympiques » selon le sélectionneur néerlandais Mark Parsons, les Suédoises ont l'un des plus beaux collectifs de la compétition.

Mais les Pays-Bas, champions d'Europe à domicile en 2017 et finalistes de la dernière Coupe du monde en France, avancent également avec de sérieux arguments et deux armes fatales devant : la nouvelle Parisienne Lieke Martens et la machine à marquer Vivianne Miedema, qui tentera de s'approcher de la barre des 100 buts en sélection (elle en est à 94).

Blackstenius a repris l'entraînement collectif

Le bras de fer des patronnes de l'entrejeu, Sherida Spitse (202 sélections avec les Pays-Bas) et Caroline Seger (230 sélections avec la Suède, record européen), promet également des étincelles. Longtemps incertaine en raison d'une blessure, la buteuse suédoise Stina Blackstenius a repris l'entraînement collectif il y a deux jours et pourrait avoir du temps de jeu.

L'équipe de France suivra évidemment ce choc avec attention, puisqu'il donnera une indication claire sur le classement final du groupe C. Les Bleues, si elles se qualifient en quarts de finale, croiseront le premier ou le deuxième de ce groupe, suivant leur classement : le deuxième du groupe C si elles terminent premières du D, le premier si elles finissent elles-mêmes deuxièmes.

lire aussi

Toute l'actualité de l'Euro féminin

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles