Euro féminin : la Suède s'en sort difficilement face à la Suisse

La Suédoise Fridolina Rolfö a inscrit le premier but du match. (Reuters)

La Suède a décroché sa première victoire de l'Euro face à la Suisse (2-1) mercredi, mais elle a peiné face à un adversaire pourtant bien moins fort sur le papier.

Deuxième au classement FIFA, la Suède s'est imposée difficilement contre la Suisse (2-1), un adversaire largement à sa portée sur le papier. Après son nul contre les Pays-Bas (1-1), un autre favori au titre, elle a décroché, dans le groupe C, un succès qui la rapproche de la qualification pour les quarts de finale.

lire aussi

Calendrier/résultats du groupe C

À la pause, les deux équipes sont logiquement rentrées au vestiaire sans qu'un seul but ait été inscrit, mais la partie s'est décantée en seconde période. Fridolina Rolfö, lancée en profondeur par Kosovare Asllani, s'est présentée seule face au but et a trompé Gaëlle Thalmann, qui avait laissé un trop grand écart entre elle et son premier poteau (53e). Les Suisses n'ont pas tardé à réagir. Ramona Bachmann, attaquante du PSG, a profité d'un centre mal renvoyé par Hedvig Lindahl pour égaliser (55e).

La Suède a fini par trouver la faille

Alors qu'elles ont longtemps résisté, les joueuses de Nils Nielsen ont fini par craquer. Entrée en jeu à la 68e minute, la jeune Hanna Bennisson (19 ans) a délivré les Scandinaves. Servie par Rolfö à l'entrée de la surface, la milieu d'Everton a délivré une superbe frappe flottante à mi-hauteur pour clore la rencontre.

Ce mercredi soir, à 21h00, les Pays-Bas et le Portugal vont s'affronter dans l'autre rencontre du groupe C. En attendant, la Suède a pris seule la tête de la poule, tandis que la Suisse n'ajoute pas de point à celui qu'elle avait obtenu contre le Portugal.

lire aussi

Toute l'actu de l'Euro féminin

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles