Euro : fallait-il maintenir Pavard sur le terrain lors du match contre l’Allemagne ?

·1 min de lecture

Ravivant le débat sur la prise en charge des commotions dans le football, le syndicat mondial des joueurs (Fifpro) a déploré mercredi que le Français Benjamin Pavard n'ait pas été remplacé après avoir été percuté par l'Allemand Robin Gosens en plein visage mardi à l'Euro. "La Fifpro est en contact avec l'UEFA pour savoir pourquoi la Charte des commotions cérébrales n'a pas été appliquée, et donc Benjamin Pavard sorti du terrain", indique l'organisation mercredi sur Twitter. A l'heure de jeu, alors que l'Allemagne était menée 1-0 et poussait pour égaliser, Gosens était arrivé lancé dans la surface française et sa cuisse avait percuté le visage du latéral des Bleus.

"J'ai pris un sacré choc"

Pavard s'était effondré sous la violence du choc, sa tête subissant un deuxième impact en heurtant le sol. Il avait néanmoins pu se relever et, après une évaluation de quelques minutes, avait repris la partie. Le défenseur de Séville Jules Koundé était parti s'échauffer, alors que le sélectionneur des Bleus disposait encore de cinq remplacements, mais Benjamin Pavard avait finalement terminé la rencontre. "J'ai pris un sacré choc. J'étais un peu KO pendant 10 à 15 secondes. Après, ça allait mieux", a expliqué le défenseur du Bayern sur BeIn Sport après la rencontre.

"Pavard était apte"

Interrogé mercredi, son coéquipier Raphaël Varane a expliqué qu'il avait fallu "quelques instants" à Pavard "pour être totalement bien", mais qu'ensuite "il était en condition pour jouer". "Les médecins sont a...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles