Euro de hand: "La remise en question" des Bleus après leur piteuse élimination

C’est une défaite qui laissera sûrement des traces, mais dont il faudra se remettre très vite. Éliminée dès le tour préliminaire de l’Euro 2020 par la Norvège (26-28), une première depuis 1978, la France ne possède plus aucune couronne internationale. Elle doit vite se ressaisir, avant le TQO en avril, qui décidera si oui ou non elle ira aux JO cet été. Dès le coup de sifflet final, les cadres de l’équipe, passés au micro de RMC Sport, entamaient déjà cette "remise en question", dixit Didier Dinart.

"Un manque de confiance"

"On ne voulait pas que ça se termine comme ça", confiait le sélectionneur, visiblement touché. "L’erreur a été faite face au Portugal (défaite lors du premier match 25-28). Face à la Norvège, on a vu un match disputé, où on aurait pu l’emporter. Mais sur la fin de rencontre, on a eu du mal à terminer nos actions, ce qui fait qu’on n’a pas pu inverser la tendance."

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Au moment d’expliquer leur échec, tous mettaient en avant une dynamique négative. "On n'était pas trop confiants, mais trop crispés. Comme si on n’avait pas le droit de rater une action. C’est un cercle vicieux qui se met en route et on n'arrive pas à en sortir", essayait d’analyser Luc Abalo. "En attaque, on a fait des erreurs inhabituelles pour des joueurs de ce niveau, moi le premier", le rejoignait Nikola Karabatic. "C’est un manque de confiance dans notre jeu."

Pas de complexe de supériorité

Une chose est sûre: le statut...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi