Euroligue : avec Bologne, Isaïa Cordinier et Mouhammadou Jaiteh s'imposent contre le Real Madrid

Isaïa Cordinier (ici contre Venise) et Bologne se sont imposés à Madrid. (Euroleague)

En déplacement sur le parquet du Real Madrid jeudi soir, la Virtus Bologne a créé l'exploit avec une victoire (95-92). Comme Mouhammadou Jaiteh, Isaïa Cordinier a inscrit 12 points, avec un dunk spectaculaire en prime. Mathias Lessort et le Partizan Belgrade se sont aussi imposés.

De retour en Espagne dont il a conduit la sélection à un quatrième titre européen en septembre, Sergio Scariolo a joué un mauvais tour au Real Madrid. Sa Virtus Bologne s'est imposée d'une courte tête (95-92) pour signer la sensation de la soirée de jeudi en Euroligue.

Un succès auquel le duo français du club italien a fortement contribué. Mouhammadou Jaiteh et Isaïa Cordinier ont inscrit 12 points chacun. Cordinier a, en prime, réalisé l'action la plus spectaculaire de la soirée avec un dunk sur la tête de Walter Tavares (2,20m) avant de conclure son match par deux lancers francs et un rebond décisif sur la dernière possession madrilène.

Dans le camp espagnol, Guerschon Yabusele a inscrit 6 de ses 7 points dans le dernier quart-temps pour relancer le Real. Petr Cornelie a réussi ses trois tirs primés pour 9 points et Vincent Poirier a ajouté 4 points en sortie de banc. Finaliste au printemps dernier, Madrid a déjà concédé trois défaites en cinq journées.


lire aussi

Calendrier et résultats de l'Euroligue


Lessort et le Partizan s'imposent

Numéro 1 de l'Euroligue aux rebonds offensifs, Mathias Lessort a encore capté cinq ballons sous le cercle adverse lors de la victoire du Partizan Belgrade sur le Zalgiris Kaunas (87-76). Le pivot a conclu son match avec 10 points, 8 rebonds et 3 passes.

Dans les deux dernières rencontres de la soirée, Valence a dominé l'ALBA Berlin (87-73) avec 20 points et 8 passes de l'ancien meneur de l'Asvel, Chris Jones, tandis que le Maccabi Tel-Aviv a remporté sa quatrième victoire en cinq matches, aux dépens du Panathinaïkos (85-74).


Le résumé d'Olympiakos - Monaco