Euroligue : l'Asvel au défi de Dusko Ivanovic (Étoile Rouge de Belgrade)

Il y a une semaine, Nando de Colo et l'Asvel s'inclinaient face au Kaunas (76-93) en Euroligue. (A.Martin/L'Equipe)

Une semaine après sa défaite à domicile contre Kaunas (76-93), Villeurbanne doit se racheter sur le parquet de l'Étoile Rouge de Belgrade, désormais entraînée par l'architecte du triplé limougeaud en 2000.

C'est en chasseur que l'Asvel s'est envolé pour Belgrade. Dans le viseur du triple champion de France en titre, une victoire à l'extérieur, sur le parquet de l'Étoile Rouge, pour gommer l'affront de jeudi dernier à la maison contre le Zalgiris Kaunas (76-93). Une munition gâchée alors que Villeurbanne pouvait se glisser dans le Top 8 pour la première fois de la saison. Désormais treizième (3 victoires, 4 défaites), l'équipe de T. J. Parker doit réaliser des coups en déplacement, comme à Valence (77-76, le 14 octobre) pour croire en ses rêves de play-offs.

lire aussi : Les matches d'Euroligue de l'Asvel sur la chaîne L'Équipe

Lanterne rouge, l'Étoile Rouge a le bilan (1 victoire, 6 défaites) d'une proie abordable. La trêve internationale a même offert aux Rhodaniens une semaine entière pour préparer leur voyage. Mais en quelques jours, le club serbe a changé de visage. Exit Vladimir Jovanovic (38 ans) sur le banc, Belgrade a appelé le vétéran Dusko Ivanovic (65 ans) à la rescousse.

Avec une mission claire : remettre de l'ordre. « Cette équipe a besoin de plus d'autorité. Dusko va fixer toutes les règles. Si vous voulez de bons résultats, vous avez besoin de beaucoup de discipline, à un niveau militaire », a prévenu le président Nebojsa Covic.

L'entraîneur monténégrin débarque auréolé d'un CV clinquant sur lequel figure notamment le triplé Championnat-Coupe de France-Coupe Korac réalisé en 2000 à la tête de Limoges. Un des plus grands exploits du sport collectif français, réalisé en tenant son groupe d'une poigne de fer alors que le CSP, englué dans les difficultés financières, allait être relégué en Pro B la saison suivante. « Je pense que cette équipe (l'Étoile Rouge de Belgrade) a le même caractère que presque toutes celles que j'ai entraînées. Un caractère de gagneur. Je pense que nous pouvons battre n'importe qui », a lancé Ivanovic, également triple champion d'Espagne avec Baskonia (2002, 2004 et 2020) où il a dirigé le pivot villeurbannais Youssoupha Fall (27 ans).

lire aussi : Asvel : calendrier et résultats

En face, T.J. Parker attend aussi une revanche de ses hommes dans le jeu, après l'accroc contre Kaunas. « On s'est isolés les uns des autres, il y avait zéro jeu de passes, il n'y avait pas le basket qu'on veut développer à l'Asvel, pestait le coach rhodanien jeudi dernier. Ce n'est qu'un match, on est à la septième journée d'Euroligue (sur 34) mais il faut vite réagir et de la bonne manière. » Moins expérimenté que son aîné monténégrin en Euroligue (76 matches à 324), Parker a remporté leurs deux premiers duels en 2020 et 2021, contre Baskonia.