Evan Fournier (après la victoire de l'équipe de France sur la Pologne) : « J'ai retrouvé mon équipe »

Evan Fournier va remporter sa cinquième médaille internationale dimanche soir, en or ou en argent. (A. Mounic/L'Équipe)

Les Bleus n'ont pas tremblé pour assurer leur qualification en finale de l'Euro samedi à Berlin face à la Pologne (91-54). Satisfait, l'arrière et capitaine Evan Fournier a le sentiment « d'avoir retrouvé son équipe ».

Evan Fournier (capitaine des Bleus, après la victoire en demi-finale de l'Euro sur la Pologne) : « On a fait un match complet de A à Z, on était sûrs de nos forces, avec beaucoup de caractère. J'ai retrouvé mon équipe celle en qui j'ai 100 % confiance peu importe l'adversité, et qu'on a eue aux Jeux et à la Coupe du monde. Il n'y a pas eu beaucoup de doute. On leur a sauté à la gorge, on était très agressifs, on ne voulait pas leur laisser de confiance, on voulait les écraser, c'est ce qui s'est passé. Je suis content d'être en finale, mais on n'est pas venus pour finir deuxièmes. Il reste une marche. »

lire aussi

Les notes de Pologne-France : Gobert destructeur, Yabusele rageur

Vincent Collet (sélectionneur de l'équipe de France) : « On a remporté cette victoire avec notre défense. On a débuté avec agressivité et on n'a jamais relâché la pression sur la balle. À un moment, les Polonais n'ont plus été en mesure de supporter cette pression.

On a eu des hauts et des bas, notamment en attaque, mais la deuxième mi-temps a été plus consistante. On a gagné en confiance et nos tirs ont commencé à rentrer. Au-delà de la victoire, ce que je retiens est la manière dont on a joué dès le début, avec détermination et volonté. L'effort défensif collectif a été incroyable, tous les joueurs se sont mis les fesses par terre. Cette nouvelle finale est une magnifique opportunité, que nous voulons saisir. »

Igor Milicic (sélectionneur de la Pologne) : « Félicitations à l'équipe de France. Ils ont totalement dominé ce match, ils ont bien fait circuler le ballon, shooté avec grande précision (66 % à deux points, 58 % à trois points). Le match nous a vite échappé : nous ne pouvions pas marquer sur nos tirs ouverts.

Je reste fier de mon équipe : il n'y a pas de différence à perdre de 1 ou de 25 points. Soit on gagne, soit on rentre à la maison mais nous avons gagné le droit d'être dans une situation où même si nous perdons, nous sommes encore en lice (pour une médaille de bronze dimanche). Je sais que nous allons revenir forts dimanche. »

A.J. Slaughter (meneur de la Pologne) : « Chapeau à la France. Ils ont joué un super match, ils nous ont sortis de nos systèmes, nous ont rendu la vie difficile. C'est dur pour nous mais il reste un match pour une médaille dimanche et on le jouera avec notre fierté. »

lire aussi

Les Bleus qualifiés sans trembler

Terry Tarpey : « Quand on joue 40 minutes... »