Evian Championship : Brooke Henderson a soif de victoires

Brooke Henderson a remporté 12 victoires sur le LPGA, à seulement 24 ans. (P. Millereau/Kmsp via afp)

La Canadienne Brooke Henderson a remporté ce dimanche l'Amundi Evian Championship. À 24 ans elle soulève son 2e titre Majeur et n'espère pas s'arrêter là.

« Comment vous sentez-vous après cette victoire ?
C'est incroyable. La journée a été très longue et je me suis mise dans une position très inconfortable dès le début. Mais être capable de rebondir sur les neuf derniers trous signifie vraiment beaucoup pour moi. Réaliser autant de birdies sur les cinq derniers trous était vraiment important. Après, ce putt au 18e a été un énorme soulagement pour ne pas avoir à jouer ce trou à nouveau. Je suis très heureuse d'avoir ce trophée entre les mains et de remporter un deuxième titre Majeur.

Vous avez commencé par un bogey et puis il y a eu ce double au 6. Comment avez-vous fait pour vous remettre en piste ?
Ce n'était pas évident et même si on sait que sur une partie de golf rien n'est joué, rester patient est parfois plus facile à dire qu'à faire. Mais j'ai l'impression que l'on a fait du bon travail et Brit (sa soeur et caddy Britanny, NDLR) a joué un rôle clé en me rappelant que nous étions toujours dans la course. L'important était de rester calme, de se détendre et d'essayer de toucher les fairways, les greens, etc. Ensuite, j'ai essayé de faire autant de birdies que possible dans la dernière ligne droite. On dit souvent que les Majeurs se gagnent le dimanche sur les neuf derniers trous.

« J'ai l'impression que mon jeu est en place et j'espère pouvoir prétendre à d'autres victoires. »

Au 18, sur votre dernier putt, la tension devait être extrême ?
Oui, c'est sûr. C'était incroyable de voir toute cette foule autour du green. L'atmosphère était grandiose. Je ne voulais pas aller en play-off et jouer à nouveau le 18. J'ai tout fait pour le rentrer : j'ai essayé de bien lire la pente et avec Brit, nous étions d'accord. C'est très important pour la confiance quand vous êtes raccord avec votre caddy. Ensuite j'ai pensé à la vitesse et au rythme.

Vous réalisez une super saison avec deux victoires en très peu de temps. D'abord votre succès au ShopRite LPGA Classic en juin et maintenant à Évian...
C'est toujours une sensation extraordinaire de remporter deux victoires sur le LPGA en une saison. De les avoir si rapprochées, à seulement un mois et demi et d'obtenir mon deuxième Majeur est incroyable. Je suis aux anges. L'attente fut longue depuis mon succès en 2016 mais ça valait vraiment la peine d'attendre. J'ai déjà hâte d'être la semaine prochaine à l'Open d'Écosse, puis au British. J'ai l'impression que mon jeu est en place et j'espère pouvoir prétendre à d'autres victoires.

En quoi êtes-vous différente, en tant que personne et en tant que joueuse, par rapport à votre victoire au PGA Championship ?
En 2016, cette victoire a changé ma vie. J'ai très vite grimpé au classement mondial et j'ai reçu une tonne de sollicitations de la part des fans et des médias. Ça m'a aussi donné le sentiment d'avoir vraiment ma place et que je pouvais gagner d'autres titres et me mesurer aux meilleurs du monde.

« Le passage au grip inversé a été très important. »

Est-ce spécial de vivre ces victoires avec votre soeur Britanny qui est aussi votre caddy ?
Je ne pourrais certainement pas réaliser tout ça sans elle. Voyager autour du monde et découvrir des endroits incroyables comme celui-ci, est encore plus spécial avec elle. Elle m'aide vraiment à garder le cap et le fait d'avoir son expertise, ses connaissances et ses conseils m'aide énormément. Je suis vraiment reconnaissante. Au 18e trou, après avoir fait ce putt, je me suis dit : "On a vraiment fait ça ?". C'était une journée tellement bizarre.

On a beaucoup parlé de votre changement de grip et de l'amélioration spectaculaire de votre putting au cours des dernières semaines. Vous sentez-vous à l'aise ?
Oui, le passage au grip inversé a été très important. Mon entraîneur et ma soeur ont également beaucoup travaillé sur la lecture des greens, sur le fait d'être plus confiant et d'essayer de se libérer l'esprit. Ces étapes ont fait une énorme différence cette semaine. Les trois premiers jours, j'ai si bien putté. C'était une sensation incroyable. Ce dimanche, il y a eu des hauts et des bas, mais j'ai pu m'en sortir quand j'en ai eu besoin sur les neuf derniers trous.

Plus tôt dans l'année, vous avez pris du temps avec votre famille. Quelle importance a eu cette pause ?
Parfois, vous avez juste besoin de prendre du recul et de travailler avec le bon état d'esprit pour être en forme la bonne semaine. Le fait de pouvoir passer du temps avec ma famille, de revenir là où j'ai grandi et de me détendre pendant quelques semaines a été très important. »

lire aussi

Toute l'actualité du golf

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles