EX-ASSE, FCGB : Salaire, contrat, ce qu’a signé Gasset avec la Côte d’Ivoire

Gasset salaire
Après l’ASSE et les Girondins de Bordeaux, Jean-Louis Gasset va coacher la sélection de Cote d’Ivoire.

Jean-Louis Gasset est un personnage reconnu de la sphère football, pour avoir entraîné des équipes de renom, tels que l’ASSE ou le FCGB. Après quasiment un an sans poste, le coach de 68 ans a retrouvé un point de chute. Il a récemment été nommé à la tête de l’équipe de la Côte d’Ivoire. Il s’agit d’une grande première pour le Français qui n’avait été sur le banc d’une sélection nationale. D’après Enquête Média, le nouveau coach des Eléphants touchera un salaire mensuel de 108 000 euros.

Un salaire moindre qu’au FCGB, mais supérieur à l’ASSE

Il s’agit d’émoluments supérieurs à ce que Jean-Louis Gasset touchaient, lors de son passage à Saint-Etienne, entre décembre 2017 et juin 2019. Le Français avait un salaire de 80 000 euros par mois chez les Stéphanois. Un revenu qui s’est apprécié de 50%, quand il a posé ses bagages en Gironde, pour entraîner Bordeaux, puisqu’il gagnait 120 000 euros mensuels durant la saison 2020-2021. Cependant, ces 108 000 euros sont en brut. D’après le média, sa rémunération mensuelle nette serait de 72 400 euros.

Un contrat d’un an avec option pour Gasset avec la Cote d’Ivoire

En plus de ses émoluments fixes, l’ancien entraîneur de l’ASSE aura l’opportunité de toucher des primes, si sa sélection atteint les demi-finales (100 000 €), ou la finale de la CAN 2023 (300 000 €). Avec les Éléphants, il aurait signé un bail d’un an, avec une année supplémentaire en option. Quoi qu’il advienne, ce changement de technicien arrive à point nommé pour la Côte d’Ivoire, elle qui a manqué, pour la deuxième fois consécutive, une qualification à la Coupe du Monde.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles