Ex LOSC : Sponsors, réseaux sociaux, les surprenantes clauses dans le contrat d’Osimhen à Naples

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Osimhen clauses contrat Naples
Drôles de clauses dans le contrat d’Osimhen à Naples.

Deux ans que Victor Osimhen a quitté le LOSC et le championnat de France, pour s’engager avec le Napoli, en Série A italienne. A cette occasion, l’attaquant international nigérian est devenu le joueur le plus cher de l’histoire de son club. Cela a sûrement donné au board du Napoli, les raisons de blinder son contrat, de clauses pour certaines assez surprenantes.

En quittant le LOSC, Osimhen a donné ses réseaux sociaux à Naples

Par exemple, depuis qu’il joue pour les Partenopei, Victor Osimhen n’a plus les droits entiers sur ses réseaux sociaux. La Repubblica a eu accès aux détails du contrat et le journal italien explique qu’en le paraphant, le joueur a consenti à donner tous les codes de ses réseaux sociaux, et à ne plus communiquer publiquement, sans l’accord de sa direction. Cela va même plus loin, puisque le Napoli a le droit d’ouvrir des pages ou sites web au nom de son buteur, et d’en tirer seul les bénéfices, s’il doit y avoir. En clair, Naples peut faire dire ce qu’il veut à son joueur sur le digital et ce, partout dans le monde, même dans son propre pays.

Renoncer à prolonger avec son équipementier Nike

Plus largement, Victor Osimhen a donné au SSC Napoli, les clés de toutes négociations qui le concerne, en particulier celles liées aux partenaires commerciaux. Cela ayant notamment eu pour effet, de contrarier le partenariat individuel du joueur avec Nike, car le deal passé avec l’équipementier l’autorise à user de l’image du joueur. En conséquence de quoi, rapporte La Repubblica, Osimhen a été sommé de renoncer à prolonger avec la marque (il y est lié jusqu’en 2023), au risque sinon de se mettre à la faute et d’avoir à payer 900 000 euros brut au club.

Un salaire fixé à 4 M€ net ou plus et des bonus à la performance

Ces contraintes ne doivent toutefois pas faire oublier les avantages : Victor Osimhen a signé un contrat financièrement juteux avec Naples, qui lui rapporte 4 millions d’euros net de base fixe, jusqu’au 30 juin de cette année 2022. Après quoi, il augmentera à 4,25 M€, en 2023 et 4,5 M€, la saison suivante. Le joueur a également profité d’une « redevance » d’un peu plus de 600 000 euros, en février 2021, et il pourra espérer des bonus, individuels ou collectifs selon les résultats, si par exemple, il marque 20 buts ou plus (130 150 €), ou si Naples se qualifie pour la Ligue des champions (260 300 €).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles