Ex OM : Combien vaut Isaac Lihadji (LOSC) sur le mercato ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Lihadji  transfert LOSC OM
Une première saison chez les pros, pour Isaac Lihadji.

Son départ de l’OM, le club de sa ville d’origine, a fait grincer des dents, en Provence. C’est que des Minots à potentiel, il n’en sort pas tous les jours du centre de formation, si en plus ils ne rapportent rien… C’est le cas d’Isaac Lihadji, qui a finalement décliné l’offre d’un premier contrat professionnel de son club, pour le signer avec le LOSC, l’été dernier.

Parti libre de l’OM pour le LOSC combien vaut Isaac Lihadji ?

C’est désormais au bénéfice du club lillois, que l’ailier droit de 19 ans se valorise. Au commencement de sa carrière professionnelle, ce sont les premières estimations marchandes du profil du jeune homme. Pour la plateforme Transfermarkt, sa cote progresse, elle avoisine présentement les 4 millions d’euros, sur ce mercato. Mais un peu moins, entre 2 et 4 millions d’euros, de la part du Centre international d’étude du sport (CIES).

Un contrat signé pour trois ans avec le club champion de France

C’est déjà conséquemment plus que les 300 000 euros payés par Lille au club de Marseille, en indemnités compensatoires à la formation du joueur. Isaac Lihadji veut voir venir, s’il a franchi une étape en traversant la France, pour découvrir le grand bain du foot pro, il ne s’est pas inscrit dans la durée, avec les Dogues. Le joueur a paraphé un contrat sur trois ans, jusqu’en 2023, négocié avantageusement, avec un salaire estimé proche de 60 000 euros brut mensuels, moins les variables. Pour sa première saison pleine, il a disputé 19 matches, en 2020-21.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles