EXCLU - Giovane Elber remet en question la force mentale de Philippe Coutinho

Goal.com

Pour s'attacher les services de Philippe Coutinho en janvier 2018, le FC Barcelone a versé 160 millions d'euros à Liverpool. Soit le troisième plus gros transfert de l'histoire. Mais depuis, le milieu de terrain n'a pas réussi à justifier son prix.

Décevant lors de ses 18 premiers mois au Barça, il a fini par être prêté au Bayern Munich l'été dernier. Cette saison, il totalise 8 buts et 6 passes décisives, mais il pourrait ne plus jouer avec le club bavarois malgré la reprise du championnat prévue ce week-end, en raison d'une blessure à la cheville.

Pour l'heure, le Bayern Munich n'a pas fait savoir qu'il souhaitait lever l'option d'achat de 80 millions d'euros pour Philippe Coutinho. 

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"Il manque parfois de confiance"

Giovane Elber, l'ancien buteur emblématique du Bayern Munich, se montre attristé pour son compatriote. Pour Goal, il tente d'expliquer les difficultés qu'il a pu rencontrer et pose quelques interrogations sur la force mentale du milieu offensif de 27 ans.

"Quand il est arrivé au Bayern, tout le monde espérait qu'il serait le Philippe Coutinho de Liverpool, où il avait fait de grands matches. Mais il est arrivé après une saison compliquée à Barcelone et il l'a peut-être encore en tête. C'est une personne qui est secouée très rapidement par ce qu'il entend quand la situation ne va pas bien. C'est différent d'un joueur à l'autre et lorsque j'étais encore footballeur, nous avions des joueurs comme Roque Santa Cruz, qui était un petit peu comme ça."

"J'ai l'impression que Philippe Coutinho manque de révolte en lui... C'est dommage, parce que c'est un grand joueur. Je ne sais pas si le Bayern le gardera ou pas. Il reste quelques matches à jouer et on sait que ça peut changer très rapidement dans le football. (...) Mais parfois je sens qu'il manque de confiance."

Giovane Elber a passé six saisons au Bayern entre 1997 et 2003. Il a inscrit 139 buts en 265 matches toutes compétitions confondues.

À lire aussi