EXCLU - Giuly : «Je bouillonne à l’idée de prendre en main une équipe !»

La rédaction
·1 min de lecture

Après une brillante carrière de joueur, Ludovic Giuly (44 ans) s’est reconverti au poste d’entraîneur. Au sortir d’une première expérience d’adjoint à l’AS Monaco, il aspire à s’asseoir dès que possible sur un banc. Aussi dynamique sur le terrain qu’en interview, coach Giuly a les crocs. Et il le dit !

Vous aviez déjà l’envie d’entraîner quand vous étiez joueur ?
Ah pas du tout (rire). Quand j’étais joueur, je me disais : « Moi entraîneur ? Même pas en rêve ! ». J’étais concentré sur ma carrière et point barre. J’ai bien mis 7/8 ans avant que les terrains et les vestiaires me manquent. Et aujourd’hui, je ne pense qu’à ça.

C’est compliqué la transition, de joueur à entraîneur ?
Mais tu n’imagines pas… On te demande d’effacer 20 années de ta carte mémoire d’un coup, comme ça. Joueur, entraîneur… C’est incomparable. Sur le moment, tu te dis que c’est la pire chose qui puisse t’arriver : tu dois réapprendre, repenser, remettre en perspective. Ça n’a tellement rien à voir. C’est un switch total, ce sont deux univers tellement différents. Alors certains joueurs, mais ils sont très très rares, y arrivent. Un mec comme Xavi par exemple, avec qui j’ai passé mes diplômes d’entraîneurs en Espagne, il était déjà entraîneur avant même de terminer sa carrière de joueur. Mais ces mecs-là font partie d’une autre planète…

Tu as senti que « Xavi coach », c’était quelque chose ?
Ah mais tellement... Il est au-dessus, ça se voit et ça se sent tout de suite. J’étais avec Xavi, Raul, Xabi Alonso, Victor…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com