EXCLU - Mercato : Le LOSC réclame une véritable fortune pour Galtier !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Pour laisser partir Christophe Galtier à l’OGC Nice, le LOSC réclamerait une somme XXL. Voici nos révélations.

Les supporters de l’OGC Nice attendent impatiemment l’arrivée de Christophe Galtier sur le banc des Aiglons. Mais depuis l’entraîneur champion de France a officialisé son désir de quitter le LOSC, le dossier n’a pas évolué publiquement. Et le10sport.com est en mesure de vous révéler pourquoi… Comme nous vous l’avons indiqué le 30 avril dernier, Christophe Galtier est très clairement intéressé par l’OGC Nice. Nos sources confirment qu’il a donné son accord, oralement, aux Aiglons, pour un contrat de trois saisons et un salaire doublé par rapport à ses émoluments lillois. Il ne reste donc qu’à trouver un accord entre Lille et Nice puisque Galtier a encore un contrat avec les Dogues jusqu’en juin 2022.

Létang demande entre 8 et 10 millions !

En négociation depuis plusieurs semaines, le LOSC et Nice ne parviennent pas à trouver un accord. Et pour cause… Selon nos informations, le président du LOSC, Olivier Létang, réclamerait entre 8 et 10 millions d’euros pour laisser partir son coach sur la Cote d’Azur ! Une véritable petite fortune pour racheter un an de contrat. Olivier Létang s’appuie, à juste titre, sur les récents transferts de coachs qui ont pu avoir lieu en Europe, et notamment en Allemagne. Des transferts conséquents pour des entraîneurs de tous niveaux, qui font émerger une tendance sur le marché.

Si le président Létang défend ses intérêts et se montre dur à la négociation,…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles