EXCLU - Mercato - OM : Guendouzi arrive, Gerson attend, Coquelin en plan B

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après avoir trouvé un accord avec Gerson et Flamengo, l’OM attend que le père du joueur fasse le ménage dans les mandats de ce transfert. Si le dossier échoue, le plan B s’appelle Francis Coquelin.

Comme révélé en exclusivité par le10sport.com, l’OM a trouvé un accord avec Flamengo pour le transfert de Gerson. Les deux clubs se sont entendus pour une opération à 30 millions d’euros (24 millions d’euros + 6 millions d’euros de bonus). L’OM est également d’accord avec le joueur, sur les bases d’un contrat de 5 ans. Il ne reste qu’un point de blocage : la commission de ce transfert. Le père de Gerson a confié trois mandats différents et les clubs lui ont demandé de faire le ménage afin de présenter l’agent qui dispose du mandat pour finaliser l’opération. Depuis une semaine, tout le monde patiente. Et l’Atletico a profité de cette attente pour se glisser dans le dossier et transmettre une offre…

L’OM est bien positionné sur Coquelin

L’offre de l’Atlético de Madrid est pratiquement similaire à celle de l’OM. A la différence prête que les Colchoneros jouent la Ligue des Champions. Et qu’en coulisses, les commissions pourraient être plus généreuses, un paramètre qui peut clairement compter dans ce dossier. Mais l’OM a encore toutes ses chances et patiente. Si jamais la piste Gerson échoue, Pablo Longoria a un plan B nommé Francis Coquelin. Evoquée par le journal L’Equipe, la piste est toujours chaude côté marseillais. Récent vainqueur de l’Europa League avec Villarreal, Coquelin pourrait…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles