EXCLU - PSG : Al-Khelaïfi intervient dans le transfert de Renato Sanches !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le président du Paris Saint-Germain, Nasser Al-Khelaïfi, vient d’entrer en scène dans le dossier Renato Sanches. Selon nos informations, le dirigeant qatari intervient pour permettre à l’opération d’avancer et de boucler l’arrivée du milieu de terrain portugais au PSG. Voici nos révélations dans cette piste chaude parisienne.

Le PSG ne lâche pas l’affaire dans le dossier Renato Sanches. Bien au contraire… Les Parisiens sont à la manœuvre pour tenter de convaincre le LOSC. Car pour le joueur, c’est déjà fait. Comme nous l’avons révélé en exclusivité le 24 juin dernier, Renato Sanches veut venir au PSG. Déterminé à rejoindre Paris, il est même disposé à mettre de côté les autres opportunités qui pourraient se présenter à lui. Et celle du Milan AC, notamment, est là. Mais l’international portugais est convaincu du bienfondé d’une arrivée en terre parisienne. Et il met tout en œuvre, de son côté, pour parvenir à ses fins. A l’instar du PSG, qui vient de franchir une nouvelle étape pour faire avancer le dossier.

Al-Khelaïfi entre en scène pour Renato Sanches

Selon nos informations, c’est le président du PSG en personne qui vient de faire son entrée dans le dossier Renato Sanches. Nasser Al-Khelaïfi vient de prendre contact avec les dirigeants lillois pour faire avancer les discussions. Le dirigeant qatari souhaite qu’un terrain d’entente soit rapidement trouvé. Avec la volonté de bien faire les choses, sans créer de tension. Face à lui, Nasser Al-Khelaïfi a une vieille connaissance puisqu’il…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles