EXCLUSIVITÉ - Roland-Garros : «C'est un vrai défi pour moi», confie Amélie Mauresmo

© PATRICK KOVARIK / AFP

Alors que le tournoi du Grand Chelem parisien s’est ouvert dimanche, le premier sous sa direction, Amélie Mauresmo, 42 ans, a accordé une interview exclusive à Europe 1. Successeure de Guy Forget, l'ancienne quart de finaliste à Roland-Garros revient sur ses responsabilités en tant que directrice du tournoi, son adaptation à son rôle, ses favoris et sur toutes les modifications apportées à ce tournoi, avec notamment la mise en avant du tennis-fauteuil.

Son adaptation à son nouveau rôle : "C’est un vrai défi pour moi"

"L'adaptation a été bonne. L'accueil des équipes a été bon. C'était une grande découverte pour moi parce que j'ai beau faire partie de cette famille du tennis, le tennis a beau être toute ma vie depuis très longtemps, mais passée du côté organisation pour un tournoi comme Roland-Garros, un tournoi de cette ampleur, je n'avais pas vraiment conscience, déjà, du nombre de personnes qu'il y avait derrière et de tous les petits détails qui étaient importants dans ce genre d'événement. Mais en réalité, on parle d'un événement international qui engendre tellement de corps de métiers différents que c'est de l'événementiel. Je garde évidemment cette vision sur le sport, mais tout le reste, c'est de l'événementiel, à une échelle énorme. Donc c'était une découverte. Mais c'est aussi très intéressant, et c'est un vrai défi pour moi de me mettre à niveau le plus rapidement possible. J'espère que c'est bon que j'ai fait le boulot. Ç'a été très instructif pour moi. J'ai beauc...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles