EXIL : Une légende Blaugrana en partance pour la Chine

Julien Pallucci

Bientôt arrivé en fin de contrat avec la FC Barcelone, Andrés Iniesta pourrait partir pour la Chine s'il ne trouve aucun accord avec son club de coeur.

"Terminer au Barça, espérons que oui. C'est mon rêve depuis longtemps. Le temps passe et la possibilité de terminer ici se rapproche. Mon objectif était de réussir au Barça, c'est chose faite, je crois. Mais il reste encore du temps. J'en profite pour dire que quoi qu'il arrive, qu'il y ait prolongation ou pas, Andrés Iniesta et le Barça n'auront aucun problème. J'ai toujours été clair et aujourd'hui, la seule chose qui peut me faire arrêter de rêver c'est de ne pas gagner de titre. A partir de là, quand la saison se terminera ce sera le moment de tout prendre en compte. Je ne dis pas que je ne vais pas prolonger, mais ce que je ne ferais jamais c'est rester ici pour être ici, ça c'est plus que clair".

Il y a quelques jours, lors d'un événement publicitaire auquel il participait à Barcelone, Andrés Iniesta était invité à s'exprimer sur son futur dans son club de toujours.

Et si pour l'instant l'international espagnol a vu sa direction lui proposer une extension de son bail de deux années - son contrat actuel se termine en juin 2018 - son représentant Carlos Puyol ne semblait pas convaincu par cette offre. Mettant au passage les négociations au point-mort. De quoi attirer d'autres prétendant sur le dossier.

L'inévitable Chine


D'ailleurs, il n'en manque pas ! Plus spécialement encore en Chine. Car ce n'est plus une nouveauté, la Chinese Super League est désormais dans une politique assumée d'ouverture au marché international du ballon rond, et sait s'en donner les moyens. Ce ne sont pas Oscar ou Carlos Tevez, parmi les derniers arrivants, qui diront le contraire.  C'est donc en toute logique que le milieu blaugrana a lui aussi reçu deux  appels du pied - et du porte-feuille - en provenance directe du Céleste Empire.

Selon AS, le plus insistant des deux lui proposerait même un juteux salaire de 35 millions d'euros annuel, ainsi que de nombreux privilèges. Une offre repoussée par le Catalan de 32 ans mais les Chinois devraient bientôt revenir à la charge. De quoi peut-être changer la donne concernant sa réflexion de poursuivre au Barça. Affaire à suivre.

​​

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages