Exploit de Bordeaux-Bègles chez le leader Montpellier en Top 14

·2 min de lecture

Grâce à un but de pénalité de Maxime Lucu à une minute de la fin, l'UBB s'impose (22-23) sur la pelouse du leader, Montpellier, en clôture de la 23e journée de Top 14.

Le match : 22-23

Après huit défaites lors des dix derniers matches, l'UBB s'est réveillée. Et pas n'importe où : sur la pelouse du leader, Montpellier, à trois journées de la phase finale. Un signal fort envoyé au Top 14. Menés 22-20 à cinq minutes de la fin, les Girondins ont su renverser la vapeur, leur canonnier international Maxime Lucu réussissant à plus de quarante mètres son sixième but de pénalité de la soirée, synonyme d'exploit.

lire aussi

Le classement du Top 14

Avant cela, pendant une heure, ce choc entre le leader et son dauphin n'avait pas atteint des sommets de jeu. Les Girondins menaient tranquillement (9-17) en profitant au mieux de l'indiscipline héraultaise, de sa fébrilité aussi. Ajoutez à cela l'exploit initial de leur talonneur Maxime Lamothe dès la 5e minute. Montpellier n'avait pas encore commencé son match que l'UBB le menait déjà nettement.

L'ouvreur girondin François Trinh-Duc commit une erreur de jugement dans son en-but (41e), mais cet essai d'Anthony Bouthier fut refusé pour un infime passage en touche au départ de la contre-attaque. Imprécis, les Héraultais se retrouvèrent en danger (48e) sur une action débridée et, alors que son équipe subissait, Handré Pollard parvint à décocher un but longue portée (57e, 9-17).

lire aussi

Le film de Montpellier - Bordeaux-Bègles

Après le carton jaune sifflé contre le flanker girondin Diaby pour plaquage haut (64e, 12-17), Montpellier - en supériorité numérique - appuya sur l'accélérateur pour forcer le destin et son deuxième-ligne Florian Verhaeghe planta l'essai (75e) que les Héraultais imaginaient victorieux, d'autant qu'il était transformé en coin par Pollard... Mais une dernière pénalité, convertie par Lucu (79e), les fit tomber à domicile à l'ultime instant.

75

Le nombre de minutes avant que Montpellier n'inscrive son premier et seul essai de la partie.

Le joueur : Maxime Lamothe, talonneur à l'honneur

L'essai inscrit dès la cinquième minute par le talonneur bordelais est de ceux qui frappent les imaginations. Sur une prise de balle à hauteur de son capitaine Louis Picamoles, le jeune Maxime Lamothe (23 ans, international moins de dix-huit et moins de vingt) a percé, puis a infligé un cadrage-débordement à l'ouvreur international italien de Montpellier, Paolo Garbisi, avant de plonger en coin malgré les plaquages de deux adversaires. Un exploit individuel pour ce pur produit de la formation girondine qui permit à son club de lancer de la meilleure des façons ce match.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles