Exploit de la Géorgie au pays de Galles, l'Afrique du Sud refroidit l'Italie

Davit Niniashvili et la Géorgie en action. (Reuters)

La Géorgie est allée battre le pays de Galles à Cardiff (12-13) ce samedi. Une semaine après sa défaite contre l'équipe de France, l'Afrique du Sud a dominé l'Italie (21-63), tombeuse de l'Australie le week-end dernier.

Coup de tonnerre à Cardiff. La Géorgie a signé ce samedi un exploit retentissant en allant battre pour la première fois de son histoire le pays de Galles (12-13). Les Lelos ont pourtant été menés de la 20e à la 78e minute. Les Gallois avaient cru faire la différence en marquant deux essais en quatre minutes, en première période, un doublé de Morgan (20e et 24e, 12-3 à la pause).

lire aussi : Calendrier/résultats des tests

Mais la Géorgie a renversé la situation en seconde période. Alexander Todua est allé à l'essai à la 59e. Et Luka Matkava a passé la pénalité de la victoire à deux minutes de la fin de la rencontre. Pour les partenaires de Davit Niniashvili, ce succès a valeur d'exploit. Les Géorgiens en avaient déjà signé un en juillet contre l'Italie (28-19). Surclassés il y a deux semaines par les All Blacks (23-55), les Gallois plongent, eux dans le doute.

Les Boks se relancent mais perdent KolbeDans le même temps, l'Afrique du Sud, bousculée en première période contre l'Italie (avec un Ange Capuozzo à nouveau auteur d'un essai), l'a finalement largement emporté (21-63). Après deux revers concédés en Irlande et en France, les champions du monde se sont relancés. La blessure de l'ailier Cheslin Kolbe, botteur intérimaire, peut cependant susciter des inquiétudes, alors que la sélection entraînée par Jacques Nienaber est actuellement en pénurie dans ce secteur.

Le trois-quarts virevoltant de Toulon s'est blessé à la 47e minute, après avoir capté un ballon sur un renvoi qui lui a permis de filer à l'essai pour donner sept points d'avance (23-16) à son équipe. Le Toulonnais s'est ensuite immédiatement étiré sa jambe droite, en se tenant l'arrière de la cuisse droite, avant de céder sa place.

Les Boks ont creusé un écart substantiel dans les trente dernières minutes en inscrivant cinq essais face à des Italiens dépassés. Le 43-8 infligé en deuxième mi-temps par les triples champions du monde témoigne de l'écart de niveau.

lire aussi : Toute l'actualité des tests internationaux