Explore - 10 informations qu'il ne fallait pas rater sur « L'Équipe explore » en 2021

·6 min de lecture

Karl Lagerfeld finalement conquis par le survêtement, des coureurs d'ultra-trail qui croient voir Maître Yoda au coin du sentier, un étudiant qui travaille comme scout pour un club écossais depuis sa chambre en Inde... C'était sur « L'Équipe explore » en 2021.

Esteban Ocon réagit 10 fois plus vite qu'un conducteur lambda
Vainqueur de son premier Grand Prix de Formule 1 au cours de la saison 2021, en Hongrie, le pilote français Esteban Ocon a un temps de réaction extrêmement réduit : 0,14 seconde. À titre de comparaison, un conducteur moyen mettra entre 1,2 seconde et 1,5 seconde pour réagir ! Avec Pierre Gasly, l'autre pilote français présent en F 1, Ocon a ouvert les portes de son cerveau pour décrypter ce qui s'y passe, de la grille de départ jusqu'à ligne d'arrivée.

lire aussi
Dans la tête d'un pilote de F 1

Les coureurs de la Barkley ont des hallucinations
Courir 160 km en 60 heures, ce n'est pas donné à tout le monde. Seules quinze personnes dans le monde ont terminé la mythique « Barkley », une course née en 1986 dans le Tennessee. « L'Équipe explore » est allé recueillir leur récit. Plusieurs finisseurs racontent ainsi avoir été sujets à des hallucinations dans les derniers tours de la course, confondant un rocher avec Maître Yoda ou discutant avec leur double...

voir aussi
Les finisseurs, le film

Karl Lagerfeld peut changer d'avis
« Les pantalons de jogging sont un signe de défaite. Vous avez perdu le contrôle de votre vie, donc vous sortez en jogging. » C'est ce que déclarait Karl Lagerfeld avant, finalement, de revisiter le jogging en coton lors d'un défilé Channel, en 2016. Le créateur n'est pas le seul à avoir changé d'avis. Longtemps exclu des défilés de mode, le survêtement en fait désormais régulièrement partie. D'abord prisée par les sportifs, cette tenue s'est imposée comme étendard de la « culture street » avant d'inonder toute la société pour devenir l'égal du jean.

lire aussi
La revanche du survêtement

En France, une disparition « inquiétante » sur quatre reste non élucidée
En France, on dénombre chaque année près de 10 000 disparitions inquiétantes non élucidées, sur les 40 000 recensées annuellement par le ministère de l'Intérieur. Dans un massif des Hautes-Alpes, à l'ombre d'une abbaye, plusieurs randonneurs ont ainsi disparu sans laisser de traces. « L'Équipe Explore » a mené l'enquête au printemps, quelques mois avant que certains corps soient finalement retrouvés... Aujourd'hui, les hypothèses les plus folles continuent de circuler.

lire aussi
Les disparus de Boscodon

Le corps humain coule à partir de 30 mètres de profondeur
Détentrice de multiples records de France en apnée, Alice Modolo explique un des secrets de sa discipline : « Notre corps coule comme une pierre à partir de 30 mètres. » À partir de cette profondeur, l'apnéiste rentre « dans la phase de coulée où (elle) se laisse complètement chuter ». Mais, ce jour d'août 2019 où elle tente de franchir la barre des 100 mètres de profondeur, les conditions ne sont pas idéales et Modolo doit palmer plus profondément et lutter contre le courant. Une dépense d'énergie qui aurait pu lui être fatale comme elle le raconte dans cet épisode de la série de podcast « Sauvés ! »

lire aussi
« Sauvés ! » : la syncope d'Alice Modolo, apnéiste française

On peut être scout d'un club écossais en étant étudiant en... Inde
Découvert sur Twitter et sur son blog, « The Futebolist », sous-titré « Le blog de football très geek d'Ashwin Raman », ce jeune homme de 18 ans est devenu scout et analyse data du club écossais Dundee United. Alors qu'il n'a jamais mis les pieds là-bas ! Ashwin habite en effet à la pointe sud de l'Inde, à Bangalore, où il étudie. « J'écris mes rapports pour Dundee principalement le soir après les cours, et la nuit, explique-t-il. Et quand j'ai des examens, je le dis au club, et ils n'ont aucun problème avec le fait que je ne sois pas disponible pendant deux semaines. » Une belle histoire parmi plusieurs autres au Royaume-Uni où, depuis deux ans, les clubs professionnels et semi-professionnels osent recruter leurs analystes data et scouts directement sur Twitter, ou via des blogs tenus par des dingues d'expected goals ou de packing.

lire aussi
Les nouveaux scouts Twitter à l'assaut du foot pro

Une tribu mexicaine est à l'origine du courant minimaliste prônant la course pieds nus
Les Tarahumaras, une tribu de superathlètes reclus dans les canyons de l'ouest mexicain, courent à longueur de journée avec des sandales rudimentaires lacées à leurs chevilles. Leur histoire a fini de convaincre Christopher McDougall : en 2009, il écrit Born to run. Depuis cette tribune, le courant « minimaliste » et la course pieds nus se sont développés. Des centaines de professionnels de la santé ont adhéré au mouvement, dénonçant la sensation d'amorti procurée par les chaussures de running. La série « Il était une fois » le pied propose une autre histoire de ce qui relie l'homme à la terre.

lire aussi
Il était une fois le pied

Vincent Collet a commis sa « plus grosse erreur » en ne retenant pas Evan Fournier pour les Jeux Olympiques de 2016
« Je le dis à l'aise, la non-sélection d'Evan Fournier en 2016, c'est ma plus grosse erreur de sélection. » Des années plus tard, Vincent Collet confesse donc les erreurs et les « doutes » qui font son quotidien de sélectionneur de l'équipe de France de basket, vice-championne olympique à Tokyo. Dans un numéro spécial du podcast « L'enfer du banc », Collet évoque aussi la solitude et les nuits sans sommeil, inhérentes à un métier qui ne laisse aucun répit.

lire aussi
Vincent Collet dans « L'enfer du banc » (1/2)

lire aussi
Vincent Collet dans « L'enfer du banc » (2/2)

Les farteurs ont un taux de PFAS 15 fois plus élevé que le taux acceptable
En 2010, une étude norvégienne trouve dans le sang de techniciens internationaux participant à la Coupe du monde de ski de fond des niveaux de PFAS (substances perfluorées) de 112 ng/ml, soit 45 fois plus que dans un groupe témoin. C'est également 15 fois plus élevé que le seuil jugé acceptable. Ils ont donc beaucoup plus de risques de développer des cancers et autres maladies liées à l'exposition aux PFAS.

Ce fluor, c'est un poison dit « éternel » qui contamine durablement l'être humain, l'environnement et l'ensemble des vivants. Son usage dans le ski est resté longtemps incontrôlé et a pu causer de graves dommages sur la santé et sur l'environnement. Un scandale sanitaire raconté par « L'Équipe explore ».

lire aussi
Peur sur la glisse

Auteur du geste de l'année, Nicolas Batum n'avait « aucun doute sur ce qui allait se passer »
C'est le geste de l'année du sport français, un contre miraculeux dans les dernières secondes de la demi-finale des Jeux Olympiques contre la Slovénie, qui envoya les basketteurs français en finale contre les États-Unis. Son auteur, Nicolas Batum, raconte de l'intérieur une action sur laquelle il n'avait « aucun doute » alors que Klemen Prepelic partait au panier. « L'Équipe Explore » a décrypté en vidéo l'action qui a fait basculer les Bleus dans une autre dimension.

voir aussi
Batum, les secrets d'un contre de légende

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles