Explosions à Dortmund: les précédents dans le monde du foot

La blessure de Marc Bartra, joueur de Dortmund touché mardi dans ce que la police allemande a qualifié "d'attaque grave à l'explosif", rappelle que le football est souvent touché par des actes de violence de multiple nature.

Le bus du Togo mitraillé

Le 8 janvier 2010, à deux jours du coup d'envoi de la Coupe d'Afrique des nations, le bus du Togo est mitraillé dans une embuscade perpétrée par des indépendantistes de l'enclave de Cabinda. Bilan: deux morts dans la délégation des Eperviers -un chargé de communication et l'entraîneur des gardiens-, auxquels il faut ajouter le chauffeur du bus. La CAN 2010 en Angola est endeuillée, mais se déroule quand même, sans le Togo qui retire son équipe. La Confédération africaine (CAF), instance de tutelle de l'épreuve, a d'abord sanctionné sportivement... les Eperviers, pour ingérence gouvernementale, puis s'est ravisée après le tournoi, devant le tollé.

A lire aussi >> VIDEO. Dortmund : les dégâts à l’arrière du bus et la haie où les bombes étaient cachées 

Stade de France, cible des attentats de Paris

Le 13 novembre 2015, l'équipe de France dispute un match amical contre l'Allemagne au Stade de France quand trois kamikazes font exploser leur ceinture d'explosifs aux abords de l'enceinte, provoquant la mort de Manuel Dias, un Portugais de 63 ans, première des 130 victimes des attentats cette nuit-là perpétrés ailleurs dans la capitale et revendiqués par la suite par le groupe Etat islamique (EI). Le match s'est déroulé sans accroc mais joueurs français et allemands sont restés confinés dans le stade plusieurs heures après la rencontre.

A lire aussi >> Ce...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages