Extrême - Adrénaline - Rétro 2019 - Adrénaline : les meilleurs moments des Français de l'année

L'Equipe.fr
L’Equipe

Une victoire aux X Games, des titres mondiaux ou des globes de cristal... Retour sur les meilleurs moments de l'année 2019 des athlètes français de la planète extrême.Alors oui, on aurait pu vous conter la plongée record du jeune prodige de l'apnée Arnaud Jérald adoubé par la légende Guillaume Néry, le mois de folie de Justine Dupont qui a surfé la plus grosse vague de sa vie à Nazaré et s'est ensuite offert son premier sacre mondial en paddle, ou encore la belle histoire des frérots Mawem qui ont décroché ensemble leur ticket pour les premiers JO en escalade. Difficile de choisir les moments forts sur la planète des sports extrêmes pour nos Frenchies, tant l'année a été riche en émotions et les Tricolores performants. Voici les moments forts des Français.Surf  : la consécration de Florès à HossegorIl avait déjà brillé lors des prestigieux rendez-vous du Tahiti Pro (2015) ou d'Hawaï (2010 et 2016). Mais jamais sur les plages landaises, à la maison. Jérémy Florès a rectifié le tir cette année, devant un public en fusion, qui a entonné la Marseillaise. À 31 ans, le Réunionnais s'est offert la première victoire d'un surfeur tricolore au Pro France, battant en finale le Brésilien Italo Ferreira grâce à une bombe dès les premières secondes (9.67 points). « Il n'y avait que des bonnes énergies qui venaient des gens autour de moi, des gens sur la plage, de l'océan, nous raconte-t-il au sujet de cette journée étoilée. J'avais l'impression que les vagues venaient pour moi. » Une journée en état de grâce.VTT descente  : Bruni et Nicole, doublé tricolore aux MondiauxForcément, tout le monde l'attendait. Triple champion du monde, alors en tête du classement général de la Coupe du monde (qu'il a remporté la semaine d'après), Loïc Bruni est resté sur son nuage cette saison. Le vététiste s'est offert début septembre un quatrième maillot arc-en-ciel, devant l'Australien Troy Brosnan et son pote, vainqueur l'an passé de la Coupe du monde, Amaury Pierron, le seul qui l'a fait vraiment trembler cette année.Le clan tricolore a même doublé la mise avec le bronze également pour Marine Cabirou, et surtout l'incroyable retour de Myriam Nicole, également sacrée, pour la première fois de sa carrière. La Française revenait pourtant d'une saison blanche, marquée par la fracture d'un pied en début de saison. Renversant.BMX flat  : Dandois au 8e cielChaque année, c'est (presque) la même chose. Favori, tenant du titre, attendu... Matthias Dandois ne tremble pas. Depuis 2008 et son premier sacre mondial, difficile d'aller tutoyer le nuage sur lequel il est bien installé. Début novembre, le Français de 30 ans s'est offert un huitième sacre mondial, une semaine avant décrocher l'argent lors des premiers Mondiaux UCI de la discipline (derrière le Hongrois Dominik Nekolný). « Maintenant que je suis à huit, oui, j'ai envie d'aller à dix, histoire de faire un chiffre rond, confiait-il juste après son titre. Après, 2024, les JO, la Marseillaise et je raccroche les crampons (rires). »Moto freestyle : l'or novateur de Rinaldo aux X GamesPersonne ne l'attendait. Pourtant, dès son premier run, David Rinaldo a plié le stade de Minneapolis. Avec une figure de son invention (un backflip body varial, nommé le Malakaï flip), une première mondiale, le Français a fait oublier le forfait de la légende Tom Pagès et s'est offert la médaille d'or en « best trick », faisant de lui le troisième tricolore médaillé d'or aux X Games d'été. « Ça marque clairement l'histoire de notre sport », confirmait Taka Higashino, trois fois médaillé d'or aux X Games.« La surprise, ça rend l'émotion ici encore plus belle, racontait-il juste après avoir reçu sa médaille. J'étais stressé toute la semaine, et là, en quelques secondes, c'est bon, c'est passé. Tu as ce moment de folie. C'est fou car je ne pensais pas la réussir aussi bien. » Depuis, il l'a replaqué lors de sa victoire aux Gladiator Games.Skateboard : la victoire de Giraud au Dew Tour chez les AméricainsS'imposer sur un événement du circuit international face à l'armada des skateurs américains, brésiliens et japonais n'est pas donné à tout le monde. Mais alors dominer chez les Américains en Californie, c'est encore plus fort. En s'offrant le Dew Tour, Aurélien Giraud a signé en juin sa plus grande victoire en compétition et a fait un grand pas vers la qualification aux JO 2020 à Tokyo. Le Lyonnais, qui a participé à ses premiers X Games de Minneapolis cet été, s'immisce un peu plus dans la cour des grands.Ski freeride : Gorak surprend à VerbierPremier Freeride World Tour, premier Xtreme de Verbier, premier run sur le Bec des Rosses... Et première victoire pour Wadeck Gorak ! À la barbe des stars du tour comme Markus Eder, champion du monde, ou Kristofer Turdell, le Français s'est offert le meilleur résultat de sa carrière, juste devant son compatriote Léo Slemett. « Je me sens dans un autre monde, racontait alors le skieur, auteur d'un run phénoménal. Écrire son nom sur le Bec des Rosses, c'est le rêve de tout freerideur. L'objectif d'une carrière ! » A 30 ans, Gorak vise désormais le sommet du tour, et le sacre de champion du monde.Ski freestyle : Laffont rafle tout et Ledeux encore titréeEntre Perrine Laffont, championne olympique de ski de bosses à 19 ans et Tess Ledeux, championne du monde de slopestyle à 15 ans, le freestyle tricolore connaît ses pépites. Cette saison, les deux skieuses ont encore brillé. Régulière et impériale, Laffont a signé un doublé Coupe du monde et gros globe de cristal, tout en décrochant le titre mondial en parallèle. « J'ai enchaîné les podiums, mais je ne m'en rendais pas vraiment compte, nous expliquait-elle à la fin de la saison. Quand je suis rentrée chez moi, je me suis dit, ''oui quand même, neuf podiums en neuf courses, ça claque''. » Ledeux s'est elle offert le titre mondial en big air et l'or aux X Games d'Oslo.Snowboard freeride : le doublé bleu d'Haerty et De Le RuePas d'étape française sur le circuit, mais le drapeau bleu/blanc/rouge a bien flotté cette année. Les snowboardeurs Marion Haerty et Victor De Le Rue ont fait vibrer le Freeride World Tour pour s'offrir un doublé bleu saisissant. Haerty pour la seconde fois consécutive et De Le Rue, dans les pas de son grand frère Xavier (triple champion du monde), pour sa première participation en compétition. « Après le Japon (la première étape, où il chute), je me suis dit que le niveau était quand même bien plus haut, plus technique et plus dur que ce que je pensais », nous racontait-il. Rebelote pour la prochaine saison ?Ski-alpinisme : la domination de Gachet-MollaretDepuis la retraite de Lætitia Roux (17 fois championne du monde), qui a dominé le ski-alpinisme pendant près d'une décennie, une autre Française a pris le relais. En remportant la Coupe du monde, le titre de championne du monde (le seul titre qui manquait à son palmarès) ou encore le record du monde du kilomètre vertical (34 minutes et 1 seconde), personne n'a pu renverser Axelle Gachet-Mollaret cette saison.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi