Extrême - X-Games (1/4) - Les 25 ans des X-Games (1/4) : à quoi ressemblaient les premiers X-Games ?

L'Equipe.fr
L’Equipe

En juin 1995, ESPN organise les tout premiers X-Games, alors appelés « Extreme games ». Entre médailles françaises, disciplines étonnantes ou premier sacre de la légende Tony Hawk, retour sur cette première édition, à Rhode Island, aux États-Unis.Les « Extreme games » à Rhode IslandLa première édition s'appelait les « Extreme games » et ne se tient pas à Minneapolis comme les dernières éditions, dans le stade de football US, mais à Newport, en Rhode Island, le plus petit État des États-Unis. Créé par la chaîne sportive américaine ESPN pour proposer un événement qui touche les jeunes, avides de nouveaux sports et de sensations fortes, il faut attendre 1996 pour que l'événement devienne les « X Games ». Selon The Time, plus de 200 000 personnes y assistent, pour un budget de 10 millions de dollars.La première médaille d'or de Tony HawkIl fait partie des stars dès cette première édition. Le skateur Tony Hawk a 27 ans et si son jeu vidéo n'est pas encore sorti, il est déjà connu dans le monde entier pour son style et ses tricks novateurs. En 1995, l'Américain s'offre la médaille d'or en vert (rampe en forme de U), la première d'une longue série (10 fois vainqueur des X-Games, pour 16 médailles au total), et l'argent en park (skatepark en forme de piscine). En 1999, il réalise le premier 900 de l'histoire (deux tours et demi en l'air), marquant à jamais l'histoire des X. En tout, il a participé à neuf éditions, entre 1995 et 2003.Dès 1995, des Français médaillésPas moins de 50 Français ont été médaillés au total sur les X-Games, éditions hivernales et estivales confondues. Côté Summer-X, dès la première édition, les Bleus ont brillé. En skysurfing, le duo Eric Fradet et Werner Norenberg remporte l'argent. En escalade (oui oui, c'était bien aux X-Games !), les frères Petit signent un doublé dans l'épreuve combinant difficulté et bloc : l'argent pour Arnaud et le bronze pour François.L'année d'après, en 1996, Arnaud Petit s'offrira même l'or, et ils sont même six à grimper sur le podium : François Lombard (argent en difficulté), Laurence Guyon (argent en difficulté), Liv Sansoz (bronze en difficulté), Cecile Le Flem (or en vitesse) et Natalie Richer (bronze en vitesse).Street luge et water ski jumpingAu fil des années, la liste des disciplines présentes aux X a évolué, testant et repoussant toujours les limites des sports extrêmes. En 1995, les « Extreme games » rassemblent tout de même 373 riders, pour 30 épreuves dans 9 catégories : saut à l'élastique, course à pied, roller, skateboard, skysurf, escalade, streetluge, vélo, éco-challenge et sports nautiques. Pour tous les goûts. En 2019, le skateboard, le BMX et la moto X sont surtout à l'honneur. Il ne reste plus que cinq disciplines « originelles » : BMX vert et dirt, skateboard park, street best trick et vert.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi