La Fédération canadienne devra s'expliquer devant le Parlement après des allégations de viol contre des joueurs

(S. Mantey/L'Équipe)

La Fédération canadienne va être auditionnée par une commission parlementaire, à la suite des accusations de viol collectif contre d'anciens joueurs de l'équipe nationale juniors.

La Fédération canadienne (Hockey Canada) sera prochainement convoquée devant une commission parlementaire pour s'expliquer sur la conclusion d'un accord à l'amiable concernant des accusations de viol collectif en 2018 portées contre des membres de l'équipe nationale juniors.

Les députés canadiens ont adopté jeudi après-midi à l'unanimité une motion proposée par le Bloc québécois (indépendantistes) visant à « faire la lumière sur l'implication de Hockey Canada » dans cette affaire, selon un communiqué de ce parti politique.

Selon les médias canadiens, un accord aurait été conclu entre la Fédération et une jeune femme, dont l'identité n'est pas connue, et aujourd'hui âgée de 24 ans, qui accuse de viol collectif un groupe de huit joueurs, dont plusieurs membres de l'équipe nationale juniors de l'époque.

Pascale St-Onge, ministre des Sports

« Je suis choquée et en colère »

Selon des documents judiciaires consultés par la chaîne de télévision sportive TSN, première à évoquer cette affaire, la jeune femme affirme avoir été violée par des joueurs dans une chambre d'hôtel de London (une ville située à environ 200 km de Toronto).

« Je suis choquée et en colère de lire les allégations qui sont portées contre les joueurs de l'équipe canadienne de hockey juniors », a réagi, devant la presse, Pascale St-Onge, la ministre des Sports, qui a exigé un audit financier pour savoir si des « fonds publics (avaient) été utilisés pour camoufler cette histoire de viol collectif. [...] Comment est-ce qu'une organisation sportive aussi importante au Canada a fait en sorte que les joueurs qui ont ces accusations-là contre eux ne soient pas imputables de leurs actions ? »

Selon elle, plusieurs des joueurs mis en cause jouent actuellement en NHL. Hockey Canada, qui s'est dit « profondément troublé par les allégations très sérieuses d'agression sexuelle visant des membres de l'équipe nationale juniors », a néanmoins confirmé l'existence d'un accord.

lire aussi

Toute l'actualité du hockey sur glace

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles