La Fédération d'Azerbaïdjan demande une sanction contre Karen Khachanov

Karen Khachanov a provoqué la colère de la Fédération d'Azerbaïdjan. (H. McKay/Reuters)

Le Russe Karen Khachanov, qualifié mardi pour les demi-finales de l'Open d'Australie, a envoyé des messages de soutien à l'Arménie, pays dont il a des origines. Ce qui n'a pas plu à la Fédération de tennis d'Azerbaïdjan, qui a demandé une sanction.

La Fédération de tennis d'Azerbaïdjan a demandé à la Fédération internationale (ITF) de prendre des sanctions contre Karen Khachanov, le joueur russe, qualifié mardi pour les demi-finales de l'Open d'Australie, après qu'il a envoyé des messages de soutien à l'Arménie, depuis Melbourne.

lire aussi : Toute l'actualité de l'Open d'Australie

À l'issue de deux de ses matches joués en Australie, Khachanov a écrit « Artsakh reste fort ! » sur une caméra de télévision. Le terme « Artsakh » renvoie en arménien à l'enclave du Haut-Karabagh, théâtre de conflits entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie, depuis la chute de l'URSS en 1991. En 2020, l'Azerbaïdjan avait conquis la région, après une intervention militaire.

Karen Khachanov a expliqué qu'il avait des origines arméniennes. « Je voulais juste montrer de la force et du soutien à mon peuple. C'est tout. Pour être honnête, je ne veux pas aller plus loin que ça », a-t-il déclaré.