La Fédération internationale d'escrime repousse la réintégration des athlètes russes et biélorusses

Les escrimeurs russes et biélorusses restent privés de compétition. (A. Mounic/L'Équipe)

Réunie samedi à Lausanne, la Fédération internationale d'escrime (FIE) n'a pas acté la réintégration des athlètes russes et biélorusses. Mais reposera la question au mois de mars 2023.

Lors de son congrès à Lausanne, samedi, la Fédération internationale d'escrime n'a pas voté la réintégration des athlètes russes et biélorusses. Le Comex de la FIE a finalement fait une proposition, adoptée à 104 voix pour (30 contre et une abstention) : un prochain congrès extraordinaire de la FIE, en mars 2023, reposera le sujet, selon l'évolution du conflit entre l'Ukraine et la Russie. Le circuit international approchera alors des premières épreuves qualificatives pour les JO de Paris 2024. Desquelles la FIE ne veut pas exclure a priori les Russes et Biélorusses.