Fédération ivoirienne : l'autre élection présidentielle du week-end

·1 min de lecture

La Côte d'Ivoire est " the place to be " du football africain, où l'actualité factuelle est chargée, et promet de l'être pendant encore un bon moment. Factuelle car le football ivoirien vit au rythme de l'élection à la présidence de la fédération, une instance placée sous la direction d'un Comité de normalisation, imposé par la FIFA en décembre 2020, et présidé par la sénatrice Mariam Dao Gabala. L'instance du football mondial avait décidé de siffler la fin de la récré après les multiples reports de l'élection, motivés notamment par d'obscures affaires de parrainage pour les candidats, en demandant à ce Comité de normalisation de préparer le scrutin. Cette fois-ci, le processus ira enfin à son terme, et samedi sera connu le successeur d'Augustin Sidy Diallo, décédé en novembre 2020 de la Covid-19.

Le nouveau patron du football ivoirien devra, au lendemain de son élection, nommer un sélectionneur, puisque le…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles