La Fédération néo-zélandaise annonce des bénéfices pour la première fois depuis 2017

Les All Blacks lors de la tournée d'automne en Europe, en octobre 2021. (B. Stickland/Inpho/Presse Sports)

La Fédération néo-zélandaise a annoncé jeudi un bénéfice d'environ 3,4 millions d'euros pour 2021. Ce chiffre met ainsi fin à trois années consécutives de pertes.

Lors de son assemblée générale annuelle, la Fédération néo-zélandaise (NZR) a annoncé un bénéfice de 5,5 millions de dollars néo-zélandais (NZD), soit environ 3,4 millions d'euros, pour l'année 2021. C'est la première fois depuis 2017 que l'instance présente un bilan positif. Les trois années suivantes avaient en effet été bouclées sur des pertes financières. L'année 2020 marquée par la pandémie du Covid-19 (20 millions d'euros de pertes) avait même poussé la fédération à licencier la moitié de ses 180 salariés.

La progression du Covid-19 en Nouvelle-Zélande en 2021 avait limité aussi les rencontres avec du public et entraîné le report de la Coupe du monde féminine. Mais les revenus sont quand même passés de 139 millions de NZD à 189 millions, grâce principalement à l'augmentation des revenus de diffusion et de parrainage.

Au cours de la même assemblée générale, l'accord de vente d'une part minoritaire des activités commerciales de la NZR à la société américaine Silver Lake n'a pas été voté. Celui-ci doit d'abord être ratifié par les différents syndicats des provinces néo-zélandaises. Ces derniers ont demandé plus de temps pour examiner les détails de la vente, alors qu'en février dernier, le syndicat des joueurs avait, lui, donné son accord.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles