F1 - 2022, l'année du changement pour la Formule 1

·2 min de lecture

Aérodynamique simplifiée, roues plus imposantes, 10 % de bio carburant... La domination de Mercedes et Red Bull pourraient être contestée.

Les importantes modifications réglementaires de l'an prochain font rêver toutes les écuries, même les plus petites. Il n'y aura pourtant qu'un gagnant.

Les voitures avaient déjà changé, un peu, en 2017 et les moteurs, beaucoup, en 2014. Il faut toutefois remonter à 2009 pour trouver une révolution semblable dans ce qu'imposent la FIA et la F1 - puisque l'idée a été fortement poussée par le nouveau promoteur - l'an prochain. Les monoplaces elles-mêmes seront d'abord radicalement différentes. Tout est changé dans la voiture, ce qui devrait sur le principe gommer les avantages acquis par les top teams comme Mercedes et Red Bull.

lire aussi
De nombreux changements pour la Formule 1 en 2022

L'aérodynamique, simplifiée, doit permettre sur le papier aux pilotes de pouvoir se suivre, et donc de doubler, sans abîmer leurs gommes. Ces mêmes pneumatiques vont également changer. Pirelli passe de roues de 13 pouces à celles plus imposantes de 18. Une jante plus grande (sur laquelle les aérodynamiciens ne manqueront pas de travailler) mais une couche moindre de gomme qui, selon le manufacturier italien, devrait toutefois être moins sensible à la dégradation.

Les motoristes ont testé leurs nouvelles idées fin 2021
Enfin, même si le moteur ne bougera pas, l'arrivée de 10 % de bio carburant dans le plein des F1 va fatalement influencer la manière de fonctionner du bloc - on parlerait d'une perte de 20 chevaux - qui sera gelé jusqu'à 2026, d'où cette volonté des motoristes (sauf Renault) de tester en fin d'année 2021 leurs nouvelles idées.

lire aussi
Aérodynamisme, ailerons, pneus... La F1 de 2022 dévoilée

Avec ce rêve, toutes les écuries, à commencer par Ferrari, rêvent de répéter l'effet Brawn GP. Le Britannique Ross Brawn (67 ans), désormais directeur technique de la F1 et à l'origine de ces nouvelles monoplaces, avait à la tête de Honda sacrifié 2008 pour « trouver » le double diffuseur qui avait permis à son équipe, quittée par Honda durant l'hiver, de remporter les Championnats pilotes (avec Jenson Button) et constructeurs 2009. Elle était basée à Brackley (GBR) et avait été rachetée en 2010 par... Mercedes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles