F1 : Les adieux adressés à Fernando Alonso

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Pour pallier le départ à la retraite de Sebastian Vettel, Aston Martin a annoncé l’arrivée de Fernando Alonso dès la saison prochaine. En fin de contrat à l’issue de l’année 2022, l’Espagnol quittera donc Alpine deux ans après son retour en Formule 1. L’écurie française lui a d’ailleurs envoyé un vibrant message pour le remercier de ce qu’il a accompli au sein de l’équipe.

Il y a quelques jours, Sebastian Vettel a fait une annonce qui s'est avérée être un énorme coup de tonnerre pour la Formule 1. En effet, l'Allemand a révélé qu'il prendra sa retraite à l'issue de la saison. « Cette décision a été difficile à prendre et j'ai passé beaucoup de temps à y réfléchir. À la fin de l'année, je veux prendre un peu plus de temps pour réfléchir à ce que je vais faire ensuite. Il est très clair pour moi que, étant père, je veux passer plus de temps avec ma famille. Mais aujourd'hui, il ne s'agit pas de dire au revoir. Il s'agit plutôt de dire merci à tout le monde, et surtout aux fans. La Formule 1 ne pourrait pas exister sans leur soutien passionné» a-t-il expliqué sur ses réseaux sociaux. Aston Martin s'est donc activé pour lui trouver un remplaçant et l'a rapidement officialisé en la personne de Fernando Alonso. L'Espagnol, en fin de contrat à l'issue de l'année de 2022, ne prolongera donc pas avec Alpine. Et l'écurie française a tenu à lui faire ses adieux.

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles